Petite balade au pays des sens du bébé

Les sens du bébé se développent in utero, dans le même ordre pour tous les mammifères. Aline Schoentjes, sage-femme chez Amala, nous explique leur évolution, avant et après la naissance.

Le premier à apparaître est le sens du toucher, vers 8 semaines de grossesse. D'abord autour de la bouche, puis vers 10-12 semaines, des récepteurs se développent au niveau des paumes des mains et des plantes des pieds, puis vers 20 semaines sur tout le corps.

Quand il naît, le bébé est déjà capable de distinguer son propre toucher du vôtre : il ne réagit pas quand il se touche lui-même, mais réagit à votre toucher.

Les bébés nés prématurés, à 28 semaines déjà, cherchent à explorer le monde au travers de leurs mains.
 

Puis apparaît vers 12 semaines le sens kinesthésique, à savoir la conscience d'être tête en bas ou tête en haut. Il est fonctionnel à 20 semaines.
 

Le goût et l'odorat se développent ensuite, plus ou moins en même temps. On se rend compte que les bébés à la naissance préfèrent au goût et à l'odorat le liquide amniotique de leur maman au lait d'une autre femme, car ils y sont habitués, il a le goût de ce que leur maman mange. Il les prépare au lait maternel, puis à l'alimentation qu'ils recevront plus tard. 

L'odorat est très important pour le bébé, qui adore l'odeur naturelle de sa maman. C'est d'ailleurs probablement plus l'odeur que la vision qui l'attire vers le sein de la mère dès sa naissance.
 

L'oreille est finie structurellement vers 20 semaines et peut fonctionner à partir de 23 semaines. In utero, le bébé est capable de distinguer la voix de sa mère de la voix d'une autre femme. Quand il entend des sons familiers, et particulièrement la voix de sa maman, son stress diminue.
 

La vision apparaît en dernier. Les yeux peuvent s'ouvrir vers 26-28 semaines. A 32 semaines, ils peuvent suivre le rayon lumineux d'une lampe-torche qu'on passe sur le ventre de la maman.
Les bébés ont une faible acuité visuelle au début, ils ne distinguent pas grand chose. A la naissance, ils voient mieux dans une lumière tamisée.

Ils ont tout de suite une préférence pour les visages humains et pour les yeux ouverts qui procurent une connexion. Ils reconnaissent déjà le visage de leur mère après quelques heures, mais il est probable que le son de la voix les y aide.

Les bébés perçoivent tout de suite toutes les couleurs mais ils ont une préférence pour les contrastes forts du noir et du blanc, ou encore pour les lignes.


La naissance : une explosion des sens !

Les deux premières heures de la vie de l'enfant sont un moment à privilégier au niveau du contact : ses hormones de stress sont naturellement augmentées, par conséquent tous ses sens sont en alerte et son niveau d'apprentissage est particulièrement intense.

L'odeur d'un bébé stimule la dopamine et donc le sentiment de bien-être chez toutes les femmes. Elles produisent lors de la grossesse, qui est un moment de neurogenèse, des neurones olfactifs entre autres, qui faciliteront l'attachement par l'odorat. 100% des mères qui viennent d'accoucher sont ainsi capables de reconnaître à l'odeur le body porté un jour par leur enfant.

Plus étonnant encore : les mères et surtout les pères sont capables de reconnaître leur bébé sur photo, même s'ils ne l'ont vu que dix minutes.
 

Eviter la sur-stimulation

Il n'est pas nécessaire d'acheter mille jouets pour stimuler le bébé. Sa vie est déjà bien assez stimulante, par les bruits, les odeurs, le toucher, la vision de tout ce qui l'entoure.

Le bébé est un être sensible qui n'a pas besoin d'être sur-stimulé. Il a juste besoin d'une voix paisible, d'un visage qui invite au contact, de lumière, de proximité, en continuité avec sa vie in utero. Il pourra ainsi développer son potentiel humain en toute confiance.

L'important, pour Aline Schoentjes, est donc simplement de s'accorder à la sensibilité de son bébé, de répondre à ses signaux. Et cela commence par prendre le temps d'être à l'écoute de soi-même !

Retrouvez ici la séquence de Tendances Première

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK