Nos démocraties sont-elles en train de s'effondrer? La Première vous invite à 4 débats en public dans nos universités

Nos démocraties sont-elles en train de s'effondrer? La Première vous invite à 4 débats en public dans nos universités
4 images
Nos démocraties sont-elles en train de s'effondrer? La Première vous invite à 4 débats en public dans nos universités - © Tous droits réservés

À l’approche du triple scrutin du 26 mai prochain et dans le cadre de la série "Démocratie en Question(s)", La Première vous propose quatre grandes conférences-débats pour questionner en profondeur la crise qui secoue nos démocraties.

Ces conférences auront lieu du 6 mars au 2 avril, sur les campus de l’UCLouvain, de l’ULB, de l’UNamur et de l’ULiège.  Elles sont gratuites et ouvertes à tous mais l’inscription est obligatoire via notre formulaire ci-dessous.

Et si nos démocraties étaient en train de faire faillite? 

Montée des populisme, arrivée aux pouvoirs de dirigeants d’extrême droite, sociétés fracturées sur les questions migratoires, manifestations de colère des gilets jaunes, mobilisations pour le climat,…  La crise de confiance semble de plus en plus profonde entre les citoyens et les institutions de la démocratie représentative.

Cet été déjà, Arnaud Ruyssen nous proposait une série radio en 8 épisodes, en quête de réponses. Une série qui a suscité énormément de réaction ce qui nous a donné l’envie d’aller plus loin. C’est pourquoi La Première vous propose, dès le 6 mars prochain, une série de 4 grandes conférences-débats, en public, sur 4 sites universitaires de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Les droits de l’homme peuvent-ils jouer contre la démocratie? Le pouvoir des GAFAM menace-t-il nos États? Nos démocraties vont-elles-se fracturer sur le défi migratoire? Les médias ne font-ils pas aujourd’hui le jeu du populisme? Autant de questions qui seront abordées sans tabou, avec des invités de qualité et dans des débats nourris par une réflexion menée en amont avec des étudiants. 

Participez à notre première conférence le 6 mars à l’UCLouvain : Le réchauffement climatique : le capitalisme est-il le problème ?

(Attention! Changement de sujet)

"Notre modèle économique marchand est incompatible avec le respect de l'environnement", c’est ce que Nicolas Hulot disait au moment de quitter le gouvernement français. Il fait partie de ceux qui estiment qu’il faut complètement changer de logiciel économique et de mode de vie si l’on veut s’attaquer vraiment au défi climatique. Mais pour d’autres, c’est justement grâce au système capitaliste, grâce aux entreprises, grâce à l’innovation que l’homme trouvera les moyens de sauver la planète.

Alors finalement le capitalisme est-il le problème… ou la solution? C’est la question que nous mettrons en débat le mercredi 6 mars, à Louvain-La-Neuve en compagnie de

Bruno Colmant est un spécialiste de l’économie appliquée. Il a occupé des postes à responsabilités dans plusieurs grandes banques, il a été conseiller politique du Ministre des Finances, président de la Bourse de Bruxelles et est aujourd’hui chef-économiste de la banque d’affaires Degroof-Petercam. Bruno Colmant est également professeur d’économie à la Louvain School of Management (UCLouvain). On lui doit déjà près de 70 ouvrages sur des thématiques très variées. Le dernier en date "50 nuances de populisme".

Pierre Larrouturou est un économiste qui agite le débat d’idée et n’hésite pas à s’impliquer sur le terrain politique.  Depuis très longtemps, il plaide pour un autre partage du temps de travail avec des propositions très concrètes de semaine de 4 jours.  Fin 2017, Pierre Larrouturou a lancé un collectif pour la lutte contre le réchauffement climatique à l'échelle européenne " le Pacte Finance Climat " il propose notamment la création d’une banque publique pour le climat, afin d’investir 1000 milliards d’euros dans la transition énergétique.

Géraldine Thiry est une économiste qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus. Son doctorat en économie portait sur les indicateurs alternatifs au PIB. Ce travail l’a conduite à questionner en profondeur les théories économiques dominantes et à s’intéresser de plus en plus à une "économie écologique" déconnectée de la recherche absolue de croissance. Géraldine Thiry, professeure invitée à l’UCLouvain, est aujourd’hui professeure à l’ICHEC Brussels Management School.

Inscrivez-vous

La conférence aura lieu le mercredi 6 mars 2019 à 20H

Université Catholique de Louvain,

Auditoire Studio 11, place Agora

 

Si vous rencontrez des problèmes pour compléter le formulaire ci-dessous, veuillez vous assurer d'utiliser le navigateur Firefox ou Google Chrome.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK