MédiaTIC : Graph Search de Facebook, c'est en cherchant n'importe quoi qu'on trouve n'importe qui

Graph Search
Graph Search - © RTBF

L'actualité des médias et des nouvelles technologies avec Alain Gerlache.

Parmi les innovations récemment annoncées par Facebook, il en est une qui commence à susciter pas mal d’inquiétudes.

Oui, on a renoncé à relayer ici toutes les nouveautés régulièrement présentées par le réseau social, surtout quand elles ne sont pas encore d’application. Pour Facebook, ces annonces servent de ballons d’essai pour tester les réactions avant leur mise en œuvre. Et c’est aussi une manière de faire parler de soi, pour une entreprise qui a atteint le milliard d’utilisateurs, pratiquement sans faire de pub.

Mais cette fois, il faut quand même s’attarder sur une nouvelle fonction appelée Graph Search qui est pour l’instant en phase de test. Le principe est très simple. Ce milliard d’utilisateurs alimente en permanence le réseau en informations les plus diverses sur leurs vies, leurs goûts, leurs habitudes. En développant un moteur de recherche qui croise toutes ces informations, on peut donc retrouver des gens qui partagent des caractéristiques les plus diverses.

Comme une recherche sur internet, mais centrée sur les utilisateurs de Facebook.

Exactement. Au lieu de rechercher un restaurant libanais à Liège, vous pouvez trouver des gens qui aiment la cuisine libanaise parmi les fans de The Voice par exemple.

C’est plutôt inoffensif.

Oui, mais on peut aller beaucoup plus loin. C’est ce qu’a démontré Tom Scott, un internaute anglais spécialisé dans les réseaux sociaux. Il s’est amusé à lancer des recherches beaucoup plus pointues. Comme par exemple :

  • Les hommes mariés qui aiment les prostituées
  • Les mères catholiques d’Italie fans de la marque Durex
  • Les entreprises qui emploient des gens favorables au racisme

Ou encore

  • Les femmes célibataires qui vivent à proximité, sont intéressées par les hommes et aiment se saoûler.

A chaque fois, il a obtenu des résultats : une liste de gens qui correspondent à ces critères de recherche. Le tout est consigné dans un blogue sur la plateforme Tumblr. Les noms ont néanmoins été masqués.

Tout ça pose pas mal de questions en effet.

Oui. Et notamment quant à l’usage que peuvent en faire certains régimes autoritaires. La recherche : " les hommes musulmans qui aiment les hommes et habitent à Téhéran " donne plus de 1000 résultats. Et Facebook propose même d’aller plus loin en recherchant :

  • Les photos sur lesquelles ils apparaîssent
  • Leurs amis
  • Et les entreprises dans lesquelles ils travaillent ou ont travaillé.

On le répète : tout cela est encore en phase de test. Mais le réseau promet déjà que cet nouveau type de recherche " vous permet de trouver des gens, des lieux et des choses, et d’explorer Facebook de manière totalement inédite ". Mais comme le dit Tom Scott avec ironie ou cynisme : " Ne vous inquiétez pas, dans quelques semaines, nous y serons tous habitués… "

@AlainGerlache #médiaTIC

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK