Media-Tic

Sarkozy
Sarkozy - © Belga

Plusieurs comptes Twitter parodiant ou critiquant Nicolas Sarkozy ont été fermés récemment, très vite on a parlé de censure, mais l'explication est peut-être à chercher ailleurs...

Alors que le président français tenait son premier grand meeting de campagne à Marseille hier, pendant ce temps, le hashtag, le mot clé le plus répandu sur Twitter France était #Sarkocensure. En cause, la suspension de plusieurs comptes twitter critiquant Nicolas Sarkozy ou parodiant ses sorties médiatiques. Selon l'association internet sans frontières, quatre comptes d'utilisateurs Twitter ont ainsi été supprimés entre le 16 et le 18 février 2012. Internet Sans Frontières a directement parlé d'une censure inacceptable, l'association a d'ailleurs interpellé la société Twitter restée jusqu'ici sans réponse.

Et très vite le réseau social Twitter a vu déferler des centaines de messages dénonçant cette supposée censure

Des tweets scandalisés, on a pu lire "Vive la liberté d'expression, "elle est belle la France", "Twitter, un réseau pro-sarkozyste", et d'autres messages dénonçant une collusion supposée entre le pouvoir et Twitter. Mais certains membres du réseau, assez peu nombreux, relèvent tout de même que l'idée que ces comptes aient été aussi grossièrement censurés parait peu crédible.

Et l'explication la plus plausible des ces fermetures de comptes nous vient du site Rue 89

Tout d'abord, on va s'intéresser à un compte intitulé @_nicolassarkozy, en activité depuis septembre 2010 et qui a donc disparu de la twittosphère fin de la semaine dernière. Il s'agit d'un compte dont le caractère parodique est assez évident comme le souligne l'association internet sans frontière et, à ce titre, il ne viole en aucun point les conditions générales d'utilisation de Twitter. Mais, puisqu'il y a un mais comme le souligne Rue 89, le nom d'utilisateur est le même que la personne qui est caricaturée, ce qui n'est pas permis.

En ce qui ocncerne les autres comptes intitulé @mafranceforte, @fortefrance et @SarkozyCaSuffit, l'explication la plus probable est que ces comptes auraient été dénoncés par des partisans du président français via un formulaire disponible en ligne signalant qu'ils violaient les règles d'utilisation du site. Et effectivement, lorsqu'un tel formulaire est envoyé directement à Twitter, de façon automatique et préventive, les compte sont alors rendus inaccessibles. Dans ce cas, les comptes concernés devraient alors être à nouveau disponibles dans les jours voire les heures qui viennent, une fois le doute sur leur caractère réglementaire levé.

Cet emballement autour de ces suppressions de compte illustre bien la réactivité de Twitter dès qu'on touche à la liberté d'expression

Oui, d'une part, on peut parler d'une vigilance saine et qui intervient quelques jours à peine après les projets annoncés de filtrages des messages publiés sur Twitter en fonction des pays où l'on se connecte. D'un autre côté, indéniablement, une certaine paranoïa s'est emparée du réseau social. MaisqQuoi qu'il en soit, le baromètre Twitter semblait hier une fois de plus assez défavorable envers Nicolas Sarkozy.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK