MAROC | Visa for Music met en lumière les artistes d’Afrique et du Moyen Orient

MAROC | Visa for Music, événement important pour les artistes d’Afrique et du Moyen Orient
8 images
MAROC | Visa for Music, événement important pour les artistes d’Afrique et du Moyen Orient - © Tous droits réservés

En reportage à Rabat, Jean-Bernard Rauzer a réalisé les portraits musicaux d’artistes présents lors de la dernière édition de Visa for Music : Al Raseef, Imed Alibi et Mbokka Project

Créé en 2013, Visa For Music rassemble des acteurs de la vie musicale d’Afrique et du Moyen Orient, mais aussi des professionnels du monde entier. Marché et plateforme d’échanges dédiés aux musiciens et professionnels, l’évènement se décline également en une cinquantaine de showcases ouverts au public.

Envoyé spécial pour Le Monde est un Village lors de la dernière édition de novembre 2018, Jean-Bernard Rauzer a rencontré des artistes étonnants et généreux dont il nous propose les portraits : le brass band italo-palestinien Al Raseef, le projet Fragya du percussionniste franco-tunisien Imed Alibi et le collectif africain Mbokka Project.

Découvrez ces portraits en vidéo :

AL RASEEF (Palestine/Italie)

Le brass band Al Raseef est né dans les rues de Ramallah en 2011, avant de s’établir et de se développer à Gênes. Avec ses influences musicales variées (Afrique du Nord, Palestine, Syrie, Liban, Arménie, Balkans ou Italie) et ses instruments à vent (tuba, trombone, trompette, saxophone ou clarinette), la fanfare fait figure d’exception dans le monde arabe où les cuivres, notamment, sont très rares. Avec la volonté d’éduquer, inspirer et faire tomber les barrières, Al Raseef a créé son propre son, un style musical baptisé Arab Brass.


 

IMED ALIBI (Tunisie/France)

Percussionniste tunisien installé en France, Imed Alibi a notamment travaillé avec Ghalia Benali. Avec le projet Frigya, qui signifie 'Afrique' en ancien dialecte tunisien, il mêle ses percussions aux rythmes berbères et arabes à la trompette envoûtante de Michel Marre, aux effets des synthés de Khalil Hentati et à la voix de la chanteuse burkinabé Kandy Guira. Une invitation au voyage, une musique populaire et savante à la fois, aux influences variées et porteuses d’un esprit commun : l’ouverture.


 


 

MBOKKA PROJECT (Mali/Sénégal/Côte d’Ivoire/Maroc)

'Mbokka' signifie lien, parenté en wolof, ou village, pays d’origine en lingala. Sous la direction artistique d’Aziz Sahmaoui, Mbokka Project propose la rencontre musicale d’artistes de quatre pays africains. Le Mali, avec le balafon et le kamalé ngoni de Kalifa Dembele et la guitare et la voix de Mariam Koné, le Sénégal à travers les guitares et les chants de Brahim Wone et Kya Loum, la Côte d’Ivoire avec la voix et la basse d’Arnaud N’Gaza, et enfin le Maroc avec le guembri, la flûte et la voix de Mourad Belouadi, ainsi que le chant et la batterie d’Adil Hanine.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK