Mariez-vous

Après nous avoir mis en garde contre le mariage, Marc Van Beneden, notaire émérite, nous explique pourquoi le mariage est une bonne chose et quelles sont les différences entre mariage et cohabitation.

 

On n’avait pas le choix

Très longtemps, on se mariait parce que c’était l’usage. Il n’y avait pas vraiment d’autres solutions. Le divorce n’était pas possible ou était très mal considéré. Quand le divorce est devenu possible, deux solutions s’offraient à vous :

  • Le divorce pour raison déterminée. Bien souvent, il s’agissait de la « faute » d’un des deux époux.
  • Le divorce par consentement mutuel. Les deux époux devaient se mettre d’accord sur la répartition des biens et des obligations. Bien souvent, le divorce devenait un calcul d’apothicaire et une bataille sans fin.

Pour Marc Van Beneden, « toute une génération a été » traumatisée par le mariage « Pourquoi se marier alors que le divorce était si ardu ? ». Depuis quelque temps, les dispositions légales ont changé et les choses sont devenues plus aisées.

Quelles sont les différences entre mariage et cohabitation légale ?

La cohabitation légale

La cohabitation légale est la « situation de vie commune de deux personnes ayant introduit une déclaration de cohabitation légale auprès de leur commune, dans les formes requises.

La loi a choisi la définition la plus large possible pour la cohabitation légale : le sexe des partenaires, leurs tendances sexuelles, ou les liens de parenté les unissant n’ont aucune incidence.

En détail : https://www.notaire.be/se-marier-vivre-ensemble/la-cohabitation-legale/generalites-1

Le mariage

Le mariage est une institution par laquelle deux futurs époux décident de s’unir en associant leur existence. Ils créent une communauté de vie qui, en principe, est destinée à ne pas être dissoute.

En détail : https://www.notaire.be/se-marier-vivre-ensemble/le-mariage/generalites

 

https://www.notaire.be/se-marier-vivre-ensemble/differences-entre-mariage-cohabitation-legale-et-union-libre

2 images
temporary-20190403100548 © Tous droits réservés

La cohabitation légale, c’est plus facile ?

Une idée fausse qu’il faut absolument casser, c’est de croire qu’en cohabitation, les conjoints peuvent se séparer très facilement. C’est un leurre.

Exemple : « j’ai un client qui vit en cohabitation légale. Mais avec sa conjointe, ils ont acheté une maison, ils ont deux enfants et quelques crédits. Eh bien non, il ne pourra pas partir du jour au lendemain."

 

La vie à deux, c’est souvent de l’impro, un coup de foudre. On déménage chez l’autre sans trop savoir ce que l’on va faire. On n’a pas toujours un vrai projet et on ne pense pas à régler les aspects juridiques.

C’est souvent plus tard que les questions se posent. Un grand nombre de personnes se marient aujourd’hui à partir de 40 ou 50 ans voire plus tard. Ils pensent au mariage parce qu’ils ont des enfants, ils ont acheté une maison ou la pension se profile à l’horizon. On pense alors à sécuriser son avenir

D’un point de vue strictement légal, le mariage est souvent plus clair. Il y a des règles précises.

D’un point de vue fiscal, quels sont les avantages ?

Fiscalement, il n’y a pas de grandes différences. Dans les deux cas, les revenus sont globalisés et la déclaration d’impôts sera commune. On ne peut donc pas espérer de gains financiers de ce côté.

Par contre, le mariage peut être avantageux en cas de succession.

Marc Van Beneden cite l’exemple d’un couple de clients. Madame dispose de biens financiers. Monsieur possède plusieurs biens immobiliers. S’ils mettent leurs biens en commun au sein du mariage, les droits de succession à payer seront nettement moindres.

A chacun de choisir en fonction de son cas personnel et puis, la vie à deux, c'est d'abord une histoire d'amour

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK