Ma vie demain : "Une série sur Instagram par temps de corona"

Comment la pandémie a-t-elle modifié nos vies ? Des journalistes des Médias Francophones Publics (MFP) rencontrent des citoyens dont la vie a été bousculée par la crise sanitaire et vous propose d’écouter leur rencontre dans la série " Ma vie demain". Certains ont quitté leur boulot. D’autres ont changé d’orientation. D’autres encore se sont engagés. La crise les a contraints à se réinventer. Reportages au Canada, en Suisse, France, Belgique, mais aussi en Inde, Corée du Sud, Australie ou encore au Mali. Une série d’été des MFP.

 



L’Afrique du Sud est friande de "soap operas", des millions de téléspectateurs suivent tous les jours ces feuilletons populaires,  faits de drames familiaux et de retournements de situations. Mais comme tous les secteurs,  le monde des "soapies" a connu un coup d’arrêt avec la pandémie de coronavirus, et le confinement très strict dans le pays. De jeunes acteurs ont alors décidé d’inventer une "Instavela", une télénovela diffusée sur le réseau social Instagram, une série dénommée "Lockdown Heights"  et qui respecte les règles de distanciation sociale, puisque chacun se filme seul, chez lui, à partir d’un script commun.

Claire Bargelès a rencontré l'un de ses créateurs, Ayanda Makayi.
 


 


Episode 1 : Sophie Loridon : quitter la ville afin de s’occuper elle-même de la scolarité de sa fille

Episode 2 : Hélène Touati : un conseil en freelance à la musique, de Paris à l’Espagne

Episode 3 : Maxime Billen : rebondir professionnellement après la crise

Episode 4 : La famille Pernet-Oggier : l’école à la maison

Episode 5 : Pascal Viglino : des concerts à domicile 

Episode 6 : Alexandre Follonier : se recentrer sur sa famille

Episode 7 : Ayanda Makayi : créer une série en plein confinement

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK