Ma vie demain : devenir "éco-consciente" pour construire le monde d'après

Comment la pandémie a-t-elle modifié nos vies ? Des journalistes des Médias Francophones Publics (MFP) rencontrent des citoyens dont la vie a été bousculée par la crise sanitaire et vous propose d’écouter leur rencontre dans la série "Ma vie demain". Certains ont quitté leur boulot. D’autres ont changé d’orientation. D’autres encore se sont engagés. La crise les a contraints à se réinventer. Reportages au Canada, en Suisse, France, Belgique, mais aussi en Inde, Corée du Sud, Australie ou encore au Mali. Une série d’été des MFP.

Le confinement rime parfois avec révélation. Rachel, une jeune travailleuse de 23 ans, a changé son mode de consommation pour répondre aux valeurs écologiques auxquelles elle aspire.
 

Un reportage d’Alexis Gonzalez


Episode 1 : Sophie Loridon : quitter la ville afin de s’occuper elle-même de la scolarité de sa fille

Episode 2 : Hélène Touati : un conseil en freelance à la musique, de Paris à l’Espagne

Episode 3 : Maxime Billen : rebondir professionnellement après la crise

Episode 4 : La famille Pernet-Oggier : l’école à la maison

Episode 5 : Pascal Viglino : des concerts à domicile

Episode 6 : Alexandre Follonier : se recentrer sur sa famille

Episode 7 : Ayanda Makayi : créer une série en plein confinement

Episode 8 : Seydou Badini : faire son deuil 2.0

Episode 9 : Nicole Gakou : Volontaire dans la lutte contre le Covid

Episode 10 : Nam Kyung-hee : Retour en force des plats faits maison

Episode 11 : Mayte Cabrera : la solidarité comme remède personnel à la crise

Episode 12 : Taïna Chalifoux : profiter de la crise pour élargir les horizons de son entreprise

Episode 13 : Salomé Corbo : de la comédie à la cueillette

Episode 14 : Mario Blouin : Faire preuve d’imagination face aux nouvelles contraintes dans les maisons de repos

Episode 15 : Rachel Mandelblat : Devenir éco-consciente pour construire le monde d’après
 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK