"Kuessipan", un livre sur des femmes innues "qui en veulent"

"Kuessipan", un livre sur des femmes innues "qui en veulent"
"Kuessipan", un livre sur des femmes innues "qui en veulent" - © Tous droits réservés

Naomi Fontaine est une auteure innue, elle fait donc partie de la culture amérindienne. Une culture qui est surtout orale au départ. Mais de plus en plus d'innus transmettent leur savoir en publiant des romans. C'est l'ambition de Kuessipan, paru en poche chez Mémoire d'Encrier.

Les innues, peuple auquel appartient Naomi Fontaine, veulent transmettre leur savoir d'une part, mais ils veulent surtout faire part des conditions dans lesquelles ils vivent dans les réserves. Pour eux, l'écrit s'est imposé comme l'outil idéal pour que le public découvre leur culture.

Des femmes qui défendent leur identité

Kuessipan veut dire "à ton tour, à toi" et aborde les occupations des femmes dans les réserves. Chaque femme à son tour explique ses activités quotidiennes de femme. Elles ont souvent des vies difficiles, sont mère à 15 ans et veuve à 30. Elles portent tout le poids de leur société et de leur manière de vivre et veulent défendre leur identité au sein de la communauté canadienne.

Tous les hommes  sont partis: elles doivent donc s'occuper de tout. Elles sont fantastiques car elles restent très fortes, elles en veulent... Elles défendent leur culture, leurs enfants, leur nation. Quand on les rencontre, on a des étoiles dans les yeux car ces femmes sont très solaires malgré le fait qu'elles ont vécu des choses très dures. Elles montrent qu'on est capable de s'en sortir.

Beaucoup de leçons de vie

Certaines réserves, au XXIe siècle, ne sont toujours pas reliées à l'eau potable ou à l'électricité. Ces femmes sont donc de vraies leçons de vie à elles toutes seules.

Les femmes innues revendiquent leur identité, mais surtout leur identité de femmes. "Et chez Tulitu, on a une forte identité féministe, donc cet aspect m'a beaucoup touché", reconnaît Ariane Hermand de la libraire Tulitu à Bruxelles.

 Le conseil lecture d'Ariane Hermand de la libraire Tulitu à Bruxelles : "Kuessipan", de Naomi Fontaine, Ed. Mémoire d'encrier, 104p., 9€

 

Le 4e de couverture

Kuessipan : mot innu signifiant " à toi " ou " à ton tour ". Ce sont des lieux, des visages connus et aimés. Des chasseurs nomades. Des pêcheurs nostalgiques. Des portraits. Des vies autour de la baie qui reflète les choses de la Terre. Les lièvres. La banique. Les rituels. Les tambours en peau de caribou qui font danser les femmes. Des enfants qui grandissent. Des vieux qui regardent passer le temps. Des saumons à pêcher. Des épinettes. Des barrières visibles et invisibles. Des plaisirs éphémères. De l’alcool qui éclate les cervelles. Des souvenirs. Des voyages en train. Et surtout l’évidence que la vie est cet ensemble de morceaux à emboîter pour que naisse la symphonie.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK