"Let's dance"de Bowie : entre succès international et perte de son intégrité musicale

Ce 10 janvier marquera le 5e anniversaire de décès de David Bowie. En 50 ans de carrière, Bowie a eu le génie de sans cesse se renouveler et se réinventer. En 1983, il obtient un immense succès avec l’album Let’s Dance. Pourtant, le chanteur vit très mal cette période.

 

Nous sommes le 14 avril 1983. David Bowie sort l’album Let’s dance qui est vendu à plus de 10 millions d’exemplaires. Pour le réaliser, David Bowie s’est entouré de Nile Rodgers. Il part l’enregistrer à Los Angeles et non à Bruxelles comme cela était initialement prévu. Le succès commercial est tel que la maison de disque commence à faire pression sur le chanteur.

Ils souhaitent encore des albums comme celui-ci, encore et encore. Le chanteur s’exécute et sort Tonight et Never let Me Down qui ne connaitront pas le même succès que Let’s Dance.  Plus tard, Bowie confiera avoir terriblement mal vécu les années 80. Il a eu le sentiment, dit-il, de perdre son intégrité musicale. Il ne supporte à l'époque, pas faire deux fois la même chose, il a sans cesse besoin de se réinventer.

Alors pour se retrouver lui-même, pour être à nouveau en adéquation avec sa musique, il décide de s’inspirer des musiciens qui l’ont beaucoup influencé. Ce qui aboutira à l’album Outside en 1995. 

 

 

Les temps chantent nous plongent en musique dans une époque qui fait encore écho aujourd’hui. Cécile Poss se penche sur le contexte de création d’une chanson, les paroles d’un titre qui collent encore aujourd’hui à l’actualité ou une période de l’histoire illustrée par les musiques composées à ce moment-là.  

Réécoutez cet épisode de la série "Les temps chantent"

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK