Les Platistes : ont-ils perdu la "boule" ?

La Terre est ronde et tourne sur elle-même… Grâce à Pythagore, Platon ou encore Aristote, tout le monde le sait ! Et pourtant, en 2019, certains semblent avoir perdu la "boule" et remettent en question cette théorie. On les appelle "les Platistes" et aux 4 coins du globe, ils soutiennent envers et contre tout, la théorie d’une terre plate. A coup d’arguments nébuleux, ils inondent désormais les réseaux sociaux… Décryptage avec Jim Nejman.

Si vous tapez "flat earth" pour "terre plate" en anglais sur Google, vous tomberez sur plus de 500 millions de résultats. Avec plus d’un million de vidéos sur Youtube et des millions d’adeptes à travers le monde… Bienvenue dans la communauté des Platistes : "En réalité, vous vous trouvez dans un planétarium / vivarium / studio de montage/ décor hollywoodien qui est si grand, que ni vous, ni personne que vous ne connaissez, ne s’en est jamais rendu compte" affirme Mark Sergant, l’un des leaders mondiaux de la communauté.

Principalement présents sur internet, les Platistes imaginent la Terre comme une sorte de grosse tarte dont la croûte serait des murs de glaces. Nous vivrions, comme dans le film "Truman Show", enfermé dans un gigantesque dôme avec le pôle Nord au centre et l’antarctique tout autour qui "empêcherait l’eau de tomber dans l’univers". Leur devise : "La Nasa ment – la Terre est plate". Un mouvement qui a pris de l’ampleur aux Etats Unis ou ses adhérents se comptent par dizaine de millions.

5 images
Mark Sargant © Tous droits réservés

1 Français sur 10 croit "possible que la Terre soit plate"

Avec la magie d’internet, la théorie de la terre plate se répand de plus en plus. Il n’existe aucun chiffre pour la Belgique, mais selon une enquête IFOP sur le complotisme réalisée en 2017 pour la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch : 1 Français sur 10 croit "possible que la Terre soit plate et non pas ronde comme on nous le dit depuis l’école".

"Si la Terre tournait vraiment à 1600 kilomètres par heure, on aurait tous le tournis tout le temps…"

Un Platiste ne croit que ce qu’il voit. Quand la science utilise les mathématiques, eux disent simplement "regarder à l’horizon, vous voyez bien qu’il n’y a pas de courbure". Tout ça ne serait qu’un immense complot et ils ont plein d’exemples, plus absurdes les uns que les autres pour appuyer leur théorie :

  • Si la Terre tournait vraiment à 1600 kilomètres par heure, on aurait tous le tournis tout le temps.
  • Comment expliquer que les rails de trains ne soient jamais courbés ?
  • Ou encore : ceux qui se trouvent en bas du prétendu globe qu’est la Terre, tomberaient tout simplement dans l’espace… C.Q.F.D. : la Terre est plate !

Mais pourquoi mentir là-dessus ?

Faire croire à l’ensemble de la planète que la Terre est ronde, n’est pas le complot le plus facile à mettre en place, ni le plus malveillant d’ailleurs. Qui tire les ficelles ? Et pour quelle raison, quelqu’un se donnerait autant de mal pour faire croire que la Terre est ronde ? Pour les Platistes, plusieurs théories circulent. Ça serait la Nasa qui coordonnerait tout ça. Selon eux, l’agence spatiale américaine aurait obtenu des milliards de dollars grâce à ce mensonge, au nom de la recherche spatiale. Ou bien, c’est peut-être les juifs, avec les Rothschild et les Rockefeller (qui n’étaient pas juifs) ou les francs-maçons ou le gouvernement américain, ou les satanistes, ou encore le Vatican… Eux-mêmes ne savent pas vraiment qui ils accusent.

Il faut savoir qu’on ne peut pas croire que la terre soit plate si on ne croit pas à un ou plusieurs gigantesque(s) complot(s)… La plupart des Platistes adhèrent à différentes thèses complotistes : sur la vaccination, les Aliens, le mensonge du premier homme sur la lune, le 11 septembre, le rejet de l évolution… Toutes ces théories ont un point commun : elles auraient pour objectif de nous garder dans le brouillard pour pouvoir nous contrôler !

Et la science dans tout ça ?

Les scientifiques ont beau s’arracher les cheveux en leur répondant points par points, rien n’y fait. Mais si la plupart des Platistes s’appuient sur une interprétation biblique de l'Ancien testament pour certifier que la terre est plate, d’autres utilisent une sorte de rationalisme scientifique. Pour Bob Knodel, une autre figure de ce mouvement, il n’y a aucun doute, sa prochaine expérience lèvera le voile sur le plus grand mensonge de tous les temps : La terre est plate… et surtout, elle ne tourne pas : Nous avons mené une expérience pour tester la rotation de la Terre. Si la Terre accomplie une rotation toutes les 24 heures, ça signifie qu’elle doit tourner de 15 degrés par heure, et si on met un gyroscope n’importe où sur Terre, il devrait donc dériver" explique Bob Knodel, avant de poursuivre "Mais nous avons découvert que quand on allumait le gyroscope, il dérivait un peu… de 15° par heure. Donc, de toute évidence c’est un coup dur. Waw, c’est un sacré problème, pas vrai ?".

Expérience ratée, le gyroscope dérive donc la Terre tourne. Un résultat "insuffisant" pour les Platistes. “Evidemment, nous avons choisi de ne pas accepter ce constat et on a cherché à démontrer que c’était faux. Nous avons réussi à prouver d’autres choses. Donc ce n’est pas déraisonnable pour nous de continuer à affirmer que la Terre est plate“ explique Bob Knodel. Ils ne cherchent pas à tester leur théorie ou leur croyance, mais cherche un moyen d’avoir tout simplement raison. C’est la différence entre être sceptique et être dans le déni.

Une croisière en Antarctique pour clouer le bec aux détracteurs !

5 images
Mais la fête risque d’être de courte durée : toute la navigation maritime repose sur le fait que notre planète est sphérique. © Tous droits réservés

La plus grande fédération de Platistes, la Flat Earth Society organise une expédition en 2020 vers l’Antarctique pour prouver que la Terre est bel et bien plate. Le but : "se confronter au pôle Sud", c’est-à-dire, "foncer dans le mur de glace qui empêche l’eau de tomber dans l’univers" !

Cette énième dérive complotiste, même si elle prête à sourire, met en lumière une certaine méfiance de certains citoyens envers les politiques, les médias et parfois même le milieu scientifique. En témoignent, les remises en questions de certains sur les réalités climatiques.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK