"Les oiseaux ne se retournent pas", Prix Première du roman graphique 2020! 

.
2 images
. - © ipopba - Getty Images/iStockphoto

Le lauréat de la 4ème édition du Prix Première du roman graphique 2020 est " Les oiseaux ne se retournent pas " de l'autrice et dessinatrice Nadia Nakhlé.

Il succède ainsi à "Malaterre" de Pierre-Henri Gomont, Prix Première du roman graphique 2019.

Le Prix Première du roman graphique est décerné à l'occasion de la remise des Prix Atomium ce vendredi 18 septembre(Prix pour soutenir la création BD), dans le cadre de la Fête de la BD à Bruxelles, transformée cette année en Expérience BD ! 

" Les oiseaux ne se retournent pas "  est publié par les Editions Delcourt et a été choisi par le jury dans une sélection de 10 romans graphiques, tous nommés pour le Prix Première du roman graphique 2020. 

 

Découvrons-le plus en détails.

Le pitch :

En Europe, au moins un quart des personnes exilées sont des mineurs isolés.

Que se passe-t-il dans la tête d’un enfant qui échappe à la guerre ?

C’est la question que pose l’autrice en nous emmenant sur les traces d’Amel,  une orpheline de 12 ans, contrainte de fuir son pays. Au cours de son périlleux voyage, elle rencontre un musicien déserteur. Ensemble ils parviendront à reconstruire une forme d’humanité.

Alliant le talent de conteuse et la finesse du graphisme, c’est sans misérabilisme et avec beaucoup de pudeur que Nadia Nakhlé nous immerge dans cette réalité qu’elle nous donne à voir bien en face.

 

DECOUVREZ UN EXTRAIT DE L'ALBUM

Nadia Nakhlé

Auteure, dessinatrice et réalisatrice, Nadia Nakhlé écrit, dessine et met en scène des projets poétiques et engagés, associant plusieurs langages artistiques - écriture - arts visuels - musique. En parallèle, elle expose son travail en tant qu'artiste en France et à l'étranger. 

Actuellement, elle prépare son premier long métrage d'animation sur les thème de l'exil et l'enfance, d'après son roman graphique "Les oiseaux ne se retournent pas".

Son site web ici.

 

prout