Les guerres de religion au XVIe siècle

Les guerres de religion au XVIe siècle
Les guerres de religion au XVIe siècle - © Tous droits réservés

Nous sommes le 24 août 1572. A Paris. Il est trois heures du matin.

Le carillon de l'église de Saint-Germain l'Auxerrois, situé en face du Louvre, se met à retentir.

Le massacre des protestants a commencé.

De tous les protestants : sans considération d’âge, de sexe ou de rang social.

Les parisiens sont alertés par le bruit, les cris, les opérations militaires.

Les plus exaltés vont se laisser emporter par la peur et la violence.

Beaucoup pensent que ce sont les protestants les fauteurs de trouble et se mettent à les poursuivre : ils veulent défendre leur ville.

Nous sommes le jour de la Saint Barthélemy, les tueries ont lieu dans tout le pays.

On évalue à trente mille le nombre des victimes de ces atrocités.

Il s’agit du jour le plus noir des guerres de religion entre catholiques et protestants.

Ce massacre de la saint Barthélemy est devenu le symbole du fanatisme

 

Cliquez-ici pour réécouter l'entretien ...

Et aussi

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK