Les écrans, on commence quand?

Les écrans, on commence quand?
2 images
Les écrans, on commence quand? - © Tous droits réservés

Nous sommes tous exposés aux écrans. Nos enfants aussi. Une enquête basée sur 1700 familles a révélé qu'en moyenne, il y a 6 écrans dans les familles aujourd'hui. A 4 ans, un enfant sur deux manipule déjà une tablette; avant l'âge d'un an, 37% des bébés regardent la télévision; à 6 ans, ils sont 90%. Quant aux parents, 75 % d'entre eux expliquent qu'ils imposent des règles sur la consommation de télévision.

Le programme de prévention Yapaka réfléchit depuis quelque temps à la règle "3 - 6 - 9 - 12 ans" pour la consommation des écrans. A quel âge donne-t-on un GSM à un enfant ? Quand peut-on le laisser regarder la TV? A quel moment cela l'aide-t-il à développer des capacités ? Ou au contraire, l'écran entrave-t-il le développement de nos enfants ? Autant de questions qui émergent sur nos écrans qui nous accompagnent quotidiennement, et qui nous aident pour beaucoup de choses. "Nous avions envie de résumer les informations qui émanent du flot des études scientifiques menées sur le sujet, de redonner cette information aux parents sous forme de balises et de repères pour la rencontre entre enfants et écrans", explique Claire-Anne Sevrin, coordinatrice du projet. "Ce ne sont que des repères ; nous sommes aussi là pour ouvrir un débat suite aux informations que nous donnons autour de ces écrans".

Pourquoi pas d'écran avant 3 ans?

Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, nous explique.

"Avant l'âge de 3 ans, l'enfant a besoin de construire ses repères corporels et temporels. Jouer avec des objets adaptés est la meilleure solution pour développer tous ses sens, tandis que lui raconter une histoire l'aidera à bâtir ses repères temporels puisqu'il y a découvre qu'il y a un avant, un pendant et un après."

Beaucoup de mensonges autour des écrans

On ne compte plus le nombre de chaînes et programmes de télévision adaptés aux plus petits, bien avant l'âge de 3 ans d'ailleurs. Et pourtant, est-ce réellement une bonne idée de les faire regarder ce genre d'émissions ? "Il y a pas mal de mensonges qui ont circulé autour des écrans et des tout-petits", note Claire-Anne Sevrin. "Avec le recul et la parution d'études scientifiques, on peut affirmer qu'un enfant n'a rien à gagner à être devant un écran avant l'âge de 3 ans. Tout ce qu'il doit construire se passe dans l'espace en 3 dimensions, c'est-à-dire dans la vie réelle."

 

Les arguments de Yapaka pour lutter contre les écrans

✂ Un enfant met en place ses repères dans le temps et dans l'espace s'il joue avec des objets ou lit des livres ; devant un écran, il ne voit pas que ses actions peuvent avoir une influence sur son environnement. Par exemple, s'il fait glisser une bille sur une table, il voit qu'à la fin, elle tombe de la table. En voyant cela à la télévision, il n'expérimente pas. Les connexions ne s’opèrent pas du tout de la même façon que l'enfant soit acteur ou spectateur.

✂ Il entre dans le langage en étant en interaction avec une personne qui va s'adapter à ce que l'enfant donne de lui dans ses premiers mots et sons. La télévision ou la tablette ne répond pas à l'enfant, que ce soit à ses paroles, à ses mimiques, à ses réactions émotionnelles,...

 

En bref, il est important que l'enfant découvre les choses dans la vie réelle plutôt que sur un écran de télévision ou une tablette.

Les professionnels de la petite enfance s'inquiètent

Outre le développement cérébral et psychomoteur de l'enfant, les tablettes peuvent avoir d'autres conséquences : retard de langage, hyperactivité de l'enfant, surpoids,... "Les tablettes, ça a l'air magique comme ça : les parents sont parfois admiratifs devant le fait que leur enfant arrive à empiler des cubes sur une tablette alors qu'il n'a pas encore appris à le faire dans la vraie vie. Et pourtant, dans la réalité, l'exercice est beaucoup plus périlleux que virtuellement. Il devrait explorer le monde avant d'apprendre à utiliser une tablette...", met en garde Claire-Anne Sevrin.

Une petite fille confond magazine et tablette...

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK