Les Éclaireurs : Sciences, technologie et art face au handicap

Fabienne Vande Meerssche reçoit ce samedi trois chercheurs impliqués dans " The Art of Difference " au BozarLab :

Bernard Dan, neuropédiatre, médecin réadaptateur, professeur de neuroscience à l'ULB, directeur médical de l’hôpital de réadaptation Inkendaal, et Commissaire scientifique de l'exposition "The Art of Difference"; Carl Havelange, historien et photographe, Maître de recherches au FNRS, professeur d'histoire culturelle à l’Université de Liège et membre titulaire – classe des Arts- de l’Académie Royale de Belgique et Antoine Nonclercq, docteur en Sciences appliquées, ingénieur civil spécialisé en électronique biomédicale, chargé de cours à l'École polytechnique de Bruxelles de l'Université Libre de Bruxelles.

Bernard Dan

Bernard Dan est neuropédiatre, médecin réadaptateur (formé à l'ULB et en partie à Londres.) Il est professeur de neuroscience à l’ULB, directeur médical de l’hôpital de réadaptation Inkendaal à Leeuw Saint Pierre, et rédacteur en chef de la revue Developmental Medicine and Child Neurology.

Ses intérêts cliniques et de recherche comprennent le développement de l’enfant, la paralysie cérébrale, les affections neurogénétiques et la neurophysiologie.

Bernard Dan est l'ancien président de l’Académie Européenne des Handicaps de l’Enfance (European Academy of Childhood Disability). Il est l'auteur de 200 articles scientifiques et de livres :  le syndrome d’Angelman, les handicaps de l’enfance, la paralysie cérébrale ou encore la bioéthique en rapport avec le handicap.

Son dernier ouvrage en date : "Le garçon du Rwanda" (éd. de l'Aube).

Bernard Dan est Commissaire scientifique de l'exposition "The Art of Difference" qui se tient jusqu'au 26 août 2018 au Bozarlab de Bozar. Cette exposition est déclinée en quatre thèmes : percevoir, éprouver, contester et imaginer. Elle présente les réponses scientifiques, les appropriations et les contestations artistiques face au handicap.

Bernard Dan fut également commissaire scientifique de l'exposition "Measures of Body" organisée au musée de la médecine sur le campus Erasme en collaboration avec l'Université de Brighton.

Carl Havelange

Carl Havelange est historien et photographe, maître de recherches au FNRS, il enseigne l'histoire culturelle à l’Université de Liège. Ses recherches ont pour horizon une anthropologie historique des mondes sensibles.

Carl Havelange a consacré de nombreux travaux à l'histoire du regard et des cultures visuelles, depuis la Renaissance jusqu’aux pratiques les plus contemporaines. Son parcours atteste également d’une volonté, toujours plus affirmée, d’allier recherche scientifique et recherche artistique. Carl Havelange a œuvré en tant que commissaire de nombreuses expositions et poursuit un travail photographique qui accompagne et nourrit ses réflexions théoriques.

Il dirige le centre de recherches "Cultures sensibles" de l’ULiège et assure la direction artistique du " Trink-Hall. Musée des arts situés " (anciennement : MADmusée).

Carl Havelange est membre titulaire de l’Académie Royale de Belgique (classe des arts).

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages :

Gaspard. Une écriture ouvrière au XIXe siècle, Dijon, Les Presses du Réel, 2018.

Estonia, Bruxelles, Les Impressions Nouvelles, 2016 (en collaboration avec le photographe Alexandre Christiaens).

Démesures du paysage, Crisnée, Yellow Now, 2012.

Paris by clack, Bruxelles, Hapax Editions, 2008 (en collaboration avec Lucienne Strivay).

Lost Memories, Bruxelles, Hapax Editions, 2007 (en collaboration avec l’artiste Rony Delrue).

Paroles aveugles. Les mots, les yeux, la peau, Bruxelles, Ligue Braille, 2007.

Maurice Blondel, une énigme photographique, Paris, EREME, 2005.

De l'oeil et du monde. Une histoire du regard au seuil de la modernité, Paris, Fayard, 1998.

Les figures de la guérison (XVIIIe-XIXe siècles), Genève, Droz, 1991.

Antoine Nonclercq

Antoine Nonclercq est docteur en Sciences appliquées. Il est chargé de cours à l'École polytechnique de Bruxelles de l'Université Libre de Bruxelles, où il donne différents cours, notamment en instrumentation, dispositifs médicaux actifs et organes artificiels. Il préside le master en ingénierie biomédicale.

Antoine Nonclercq a un diplôme d’ingénieur civil en électronique de l'ULB et de l'Universidad Politécnica de Madrid, ainsi qu’un doctorat en sciences appliquées de l'ULB. Il a travaillé comme chercheur (Implanted Devices Group de l’University College London), et en R&D dans une société du secteur de la technologie médicale.

Ses recherches portent sur l’électronique biomédicale et en particulier sur la neurostimulation. La neurostimulation vise à modifier l’activité de notre système nerveux, par des stimulations électriques, de manière ciblée et dans un but thérapeutique. Elle permet par exemple de restaurer des fonctionnalités perdues à des personnes handicapées (paraplégie, accident vasculaire cérébral, etc.), de rétablir un fonctionnement physiologique sain (digestif, urinaire, etc.) ou d’aider à la réhabilitation d’un patient. Antoine Nonclercq s’intéresse aussi à la stimulation optique, ainsi qu’à la modélisation et au traitement du signal biomédical.

Dans ce cadre, Antoine Nonclercq participe notamment au développement d’un neurostimulateur gastrique, permettant de combattre l’obésité de manière mini-invasive, en partenariat avec le Service de gastroentérologie de l’hôpital Erasme. Il participe aussi au développement d’un neurostimulateur optoélectronique pour combattre l’épilepsie, en partenariat avec Synergia Medical, l’Institut des Neurosciences (UCL) et VDDTech.

Antoine Nonclercq est cofondateur de la Cellule de coopération au développement de l’École polytechnique, à laquelle il participe actuellement principalement dans le domaine médical (par exemple deux projets en 2016 et 2017, en collaboration avec AEDES).

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK