En Hollande, les corbeaux ramassent des mégots

Les corbeaux ramasseurs de mégots
Les corbeaux ramasseurs de mégots - © Tous droits réservés

Un mégot de cigarette peut mettre plus de 15 ans à se dégrader. Pour combattre ce véritable fléau des déchets, une start-up hollandaise dresse désormais des corbeaux pour les ramasser.

Des « CrowBar » pour lutter contre les mégots

Originaires des Pays-Bas, Ruben van der Vleuten et Bob Spikman ont dressé des corbeaux pour récupérer les mégots et aller les déposer dans des bacs spécialement conçus à cet effet. Pour pousser les corbeaux à venir ramasser un mégot vers lequel les oiseaux ne sont d’origine pas spécialement attirés, ils ont mis en place un système de récompense: la carotte, sans le bâton !

Le principe de leur invention est simple et repose sur un système appelé " CrowBar " (le bar à corbeaux). La machine distribue de la nourriture à l’oiseau quand il y dépose un mégot. Le dispositif est également équipé d'une caméra capable de reconnaître le type de déchet déposé.

Les deux jeunes hommes se sont en fait inspirés du travail de Joshua Klein, un Américain qui apprend aux corbeaux à ramasser des pièces et qui reçoivent en retour des cacahuètes. Si les volatiles peuvent ramasser des pièces, pourquoi ne pourraient-ils pas le faire pour des mégots de cigarette ?

137.000 mégots jetés chaque seconde dans le monde

137.000 mégots de cigarette sont jetés chaque seconde dans le monde et peuvent mettre jusqu’à 15 ans pour se dégrader, contaminant ainsi les eaux et les sols. Un mégot serait à lui seul capable de polluer 500 litres d’eau, notamment à cause de la composition du filtre.

En effet, il ne s’agit pas de coton dans le filtre, mais d’acétate de cellulose, une forme de plastique très polluante. De plus les cigarettes sont également composées de nombreuses substances chimiques. En raison de leur petite taille et de leur quantité, les mégots sont considérés comme très difficiles à ramasser pour les équipes de nettoyage dans les zones urbaines.

Malgré les cendriers qui se multiplient dans les villes, la plupart des fumeurs ne semblent toujours pas avoir acquis ce geste simple. Les corbeaux se mettent donc au service de l'homme pour lutter contre la pollution.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK