Les applications de rencontre influencent-elles les rapports humains ?

Les applications de rencontre influencent-elles les rapports humains ?
Les applications de rencontre influencent-elles les rapports humains ? - © mapodile - Getty Images

La technologie apporte de nouvelles manières de se rencontrer, de se séduire et de construire une relation en linge, mais pas seulement. Nos rapports "réels" sont eux aussi influencés par la culture du date.

Les adeptes des applications de rencontre sont nombreux, selon une étude de l'Institut National d'Etudes Démographiques (INED) 28% des 18/25 ans, 19% des 26/30 ans et 13% de 31/35 ans y sont actifs régulièrement. Une partie importante de la population adhère à ces nouvelles méthodes, mais une autre les critique fortement. 

Un marché de l'amour 

Lucie Rezsohazy, chroniqueuse dans "Tendances Première" observe la manière dont les nouvelles technologies influencent nos vies. Selon elle la critique principale vient du fait que l'on considère les gens comme des numéros, comme si on était sur un marché. "On juge sur une ou deux photos. Certains sites permettent d'aller plus loin avec une plus longue description. Malgré tout on y fait toujours son shopping. Ces sites sont le reflet d'une logique capitaliste, du choix et de l'optimisation qui gouverne tous les domaines de notre vie."

De moins en moins tabou

Il est aujourd'hui courant de dire que l'on a rencontré quelqu'un sur Internet. Selon la même étude de l'INED, 9% des couples se sont rencontrés sur le web. Il faut néanmoins nuancer selon Lucie Rezsohazy "se rencontrer en ligne, établir un premier contact, ce n'est pas faire toute sa relation en ligne. Il faut avouer que les applications permettent d'élargir ses horizons, de rencontrer des gens que l'on aurait pas forcément rencontrés dans son voisinage. La rencontre et la relation qui se construit après sont bien réels."

Où est le romantisme ?

Ces applications n'ont-elles pas tué une certaine forme de romantisme ? Le romantisme des rencontres fortuites. "C'est plutôt les rencontres organisées qu'on appelle "le date" qui ont tué cette forme de romantisme" remarque Lucie Rezsohazy avant d'expliquer "le date, un concept qui a été introduit dans notre société par ces applications. C'est un concept américain, qu'on a du adopter dans notre nouvelle façon de rencontrer des gens."

Quels changements dans les rapports humains ?

On peut observer plusieurs choses tout d'abord c'est que ces applications créent un certain détachement. Une indifférence. Alors q'une des caractéristiques principales pour tomber amoureux c'est le fait de porter son attention sur une seule personne. C'est cette attention qui va nous permettre une transcendance. Une élévation qui va faire qu'on est amoureux. "Ces applis nous empêchent de porter notre attention sur une seule personne puisqu'elle nous encouragent à effleurer l’écran pour passer d'un profil à l'autre, pour faire notre marché."

Un modèle économique

Le but des créateurs de ces applications est-il vraiment de nous trouver l'amour ? Non, selon Lucie Rezsohazy "il ne faut pas oublier que le but de ces créateurs d'applis c'est de nous faire revenir. Le modèle économique en dépend. Si les utilisateurs ne trouvent pas l'amour, tant mieux pour eux." 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK