Le tour d'Europe

Drapeau européen
Drapeau européen - © Google

De Nicolas Vandenschrick.

La plupart des titres européens s'ouvre ce matin sur la prise d'otage algérienne et le drame qui se déroule sur le site gazier d'In Aménas. Une presse qui souligne d'abord la fermeté de la réponse algérienne.

"Alger a opté jeudi pour la force" écrit le Figaro qui titre: "la prise d'otages tourne au drame". "Depuis des mois, la France tire la sonnette d'alarme. L'Algérie a fini par évoluer", affirme le quotidien conservateur qui plaide pour une stratégie commune au Sahel contre le mouvement Al-Qaïda au Magreb islamique (Aqmi), "Il est désormais impossible d'ignorer ou de minimiser la poussée extrémiste dans l'ensemble de la région sahélienne".

L'Algérie a fini par évoluer, mais à quel prix, se demande Le Temps à Genève, qui constate : Déjà que le pays paye aujourd'hui son repli sur soi, l'indolence de ses dirigeants et leur manque de clairvoyance dans la gestion de la crise au Mali et à ses frontières où prolifère le terrorisme. Ses voisins africains s'interrogent même sur les raisons pour lesquelles l'Algérie n'a pas endossé le leadership dans ce dossier malien, elle qui se projette volontier en puissance régionale. Jusqu'au dernier moment l'Algérie aura proné mollement le dialogue avec les séditieux du nord Mali.

Libération préfère lui se féliciter des premiers signes encourageants donnés par l'Algérie : elle a pour la première fois autorisé le survol de son territoire par les avions militaires français et assure qu'elle a fermé son immense frontière commune avec le Mali". D'aucun cette semaine n'y croyait pas trop à cette fermeture. Comment l'Algérie pourrait-elle fermer une telle ligne alors que les Etats-Unis eux-mêmes n'arrivent pas à boucler leur frontière avec le Mexique. N'empêche, Libération veut y voir un élément et écrit : Si d'autres signes tangibles venaient confirmer cette politique de fermeté, il s'agirait d'un tournant, sinon d'une rupture de la politique algérienne..

Pour la presse, cette prise d'otages est encore la preuve d'une "internationalisation" du conflit au Sahel face au terrorisme.

Il suffit de voir que l'affaire n'intéresse pas que la presse française. Mokhtar Belmokhtar, l'homme au départ de cette prise d'otages fait la Une de Die Welt et l'affaire fait l'ouverture de la presse italienne comme espagnole. Le Monde dresse ce matin le portrait de cet homme, on l'a ppelle parfois le borgne ou Monsieur Malboro en raison de son implication dans la contrebande de cigarettes. Ancien chef d'Al Quaeda au maghreb islamique, Aqmi, il a fait ses armes en Afghanistan; Il fut dans les années 90, l'un des chefs du GIA, le groupe islamiste armé. L'homme était localisé à Gao, au Mali, au début des bombardements français, vendredi dernier. On dit également de lui qu'il s'était éloigné d'Aqmi pour se rapprocher du Mujao, le mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'ouest. L'intervention française au Mali semble avoir gommé ces divergences au profit de cette opération.

Pour en revenir à l'internationalisation possible du conflit, le Figaro veut voir dans cette prise d'otages la justification d'une mobilisation la plus large dans le combat mené au Mali. Le conflit a changé d'échelle. Les Etats-Unis d'ailleurs se divisent d'ailleurs sur le type d'intervention à poser.

Bien plus léger, Nicolas, terminons par ce catholique pratiquant qui n'a pas manqué une seule messe depuis 2 mois.

Rien de bien spectaculaire pour un catholique pratiquant, si ce n'est que ce fidèle est un chien. Il s'appelle Tommy, ce meilleur ami de l'homme - et de la messe. Chaque jour, l'animal traverse la place de ce village italien, et assiste à l'office de 17h. Avec la bénédiction du curé, précise Il Messagero qui a découvert l'existance de ce pieux berger allemand.

C'est que sa maîtresse est décédée voici justement 2 mois et que le toutou attend le retour de la dame. Plus que de la fidélité, conclut le Temps, c'est de la pièté !

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK
Matin Première
en direct

La Première Bxl

Matin Première