Le tour d'Europe

Tour d'Europe
Tour d'Europe - © Google

Le tour de la presse européenne avec Mathieu Van Winckel. Ce matin, vous commencez par l'Italie et cette proposition de Mario Monti.

Il est en Une de la Repubblica. Le chef du gouvernement démissionnaire Mario Monti se dit à la disposition de l'Italie. Il faut entendre qu'il ne sera pas candidat aux prochaines élections législatives. Mais "il proffessore" pourrait bien revoir sa position si, dit-il, "une ou plusieurs forces politiques adhèrent à mon programme"... Mario Monti y met donc des conditions avec un agenda politique pour l'Italie. Une manière de lancer "qui m'aime me suive" sans passer par la pression d'une campagne électorale. Cette alliance éventuelle derrière Mario Monti pourrait aussi être une solution pour contrecarrer le retour de Silvio Berlusconi.

Le deuxième sujet, ce matin, c'est le vote favorable à la Constitution en Égypte.

Oui, là, toute la presse est sur le pont. Prenons l'International Herald Tribune et Libération. La Constitution de Mohammed Morsi est donc approuvée par les Égyptiens après deux jours de référendum. En tout cas par une partie des Égyptiens... Ceux qui soutiennent les projets des frères musulmans. Dans l'International Herald Tribune, l'opposition accuse le pouvoir d'utiliser la ferveur religieuse pour asseoir leur pouvoir et leurs intérêts capitalistes. Dans Libération, la même opposition parle de fraudes lors de ce référendum. Principale critique : la disparition des juges dans les bureaux de vote censés apporter une légitimité à la consultation.

Et puis les images sont impressionnantes là aussi dans toute la presse. Hier une manifestation a été dispersée à coups de bâton en Inde. Une manifestation qui dénonçait un viol collectif et plus largement le fait que la police et les autorités ne se préoccupent que très peu des agressions sexuelles. Un fléau pourtant bien ancré, surtout dans les villes.

Dans la presse française, on retrouve les dépenses électorales de l'ancien président français Nicolas Sarkozy.

Selon le Monde, la Commission nationale a jugé que le plafond de dépenses du candidat Sarkozy pour la dernière élection présidentielle a été dépassé. Le débat porte sur la méthode de calcul. La Commission considère certaines dépenses comme faisant partie de la campagne même si elles ont été accumulées avant que Nicolas Sarkozy ne se déclare officiellement candidat. L'intéressé réagit et déplore ce qu'il appelle une démarche politique.

Et enfin, trois entreprises pharmaceutiques s'unissent pour lutter contre le cancer.

C'est encore un titre de l'International Herald tribune. Les entreprises Merck, Roche et Sanofi vont tester ensemble un nouveau remède contre une large palette de cancers. L'intérêt de ce traitement, s'il fonctionne à terme, c'est d'agir sur le cancer où qu'il se trouve. Cela veut dire que même les cancers les plus rares, ceux qui ne sont pas étudiés parce que non rentables pour les entreprises pharmaceutiques, sont cette fois concernés. Si tout va bien, 50 % des cancers répertoriés pourraient être soignés grâce à ce nouveau traitement.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK
Week-end Premiere
en direct

La Première Bxl

Week-end Premiere