Le tour d'Europe

Drapeau européen
Drapeau européen - © Google

De Pierre-Yves Meugens.

La presse européenne part un peu dans tous les sens ce matin mais une figure est en Une de plusieurs quotidiens il s'agit de Berlusconi.

Le retour de la momie titre Libération qui publie sa photo en Une

Silvio Berlusconi revient en politique et précipite le départ de Mario Monti au risque de plonger l'Italie et puis la zone euro dans le chaos. Tel un zombie de série Z des années 70, il ressurgit d'entres les morts écrit Sylvain Bourmeau qui signe l'édito. Un retour qui n'a rien d'un hasard.

Hier ces quelques mots de Mario Monti faisait la Une De la Republica " Mi Dimetto ", je démissionne.

Le Corriere della Serra et la Reppublica s'intéressent aussi aux réactions européennes suite au retour du cavaliere.

La Reppublica titre : l'Europe craint le retour de Berlusconi. Avec ces quelques mots de Martin Schulz, le président du Parlement européen " C'est une menace pour nous tous ".

D'autres insitent : Bon nombre de problèmes que l'Italie connaît aujourd'hui viennent de l'ère Berlusconi. Son retour est un jeu politique mu par des intérêts particuliers qui éclipsent ceux du pays.

Mais cet ultime retour pourrait paradoxalement s'avérer le meilleur service qu'il puisse rendre à la démocratie italienne poursuit l'éditorialiste de Libé. Ces évènements montrent qu'un gouvernement d'union nationale composer d'experts peut mener des réformes techniques mais qu'il est en revanche incapable de résoudre la profonde crise politique qui paralyse le pays depuis trop longtemps.

Pour Jean-Jacques Mével, le correspondant du Figaro à Bruxelles, Mario Monti a été ratrappé par l'impopularité de ses réformes.

Le Corriere della Serra s'intéresse aux futurs de Mario Monti. A 70 ans, il pourrait briguer la présidence de la Répubique italienne ou bien relancer une coalition de centre gauche d'après Libération.

Et puis quelqu'un d'autre prépare sa succession en Une de la presse espagnole.

La photo d'Hugo Chavez fait la Une d'El Pais. Le président vénézuelien lutte contre un cancer. Il a désigné Nicolas Maduro son ministre des Affaires étrangères comme éventuel recours. Le quotidien espagnol y consacre les deux premières pages du journal et publie ses propos " Nicolas Maduro est en situation d'assurer la période d'intérim a déclaré Chavez ... avant la convocation de nouvelles élections ... une fois le scrutin, je vous demande de voter pour Maduro en tant que nouveau président de la République ... je vous le demande du fond du coeur ... "

Chavez veut un chavisme bien ficelé titre El Pais. Maduro est un syndicaliste et ancien chauffeur d'autobus qui a gravi les échelons du mouvements bolivariens note El Pais.

Dans le reste de l'actualité européenne, les sujets sont très divers.

Die Welt et la Frankfurter Algemeine reviennent sur la désignation de Peer Steinbruck comme candidat du SPD aux législatives de 2013. Le parti était réuni hier à Hanovre.

43.000 nouveaux professeurs en France. Comme François Hollande s'y était engagé avant la présidentielle, le gouvernement lance une grande campagne de recrutement dans l'éducation nationale.

Mais pour quoi faire? s'interroge Le Figaro. L'intention est bonne explique Yves Thérard qui signe l'édito : Dommage que ses projets en la matière procèdent de préjugés tenaces et d'erreurs d'observations manifestes....L'état n'a pas les moyens de les engager et puis les dysfonctionnements de la machine éducative ne seront pas résolus par l'arrivée massive de profs.

Les solutions sont ailleurs explique-t-il.

Enfin, Georges, sachez qu'à Noël les enfants délaissent les jouets. Dès 9 ans, ils se tournent vers la High Tech. Les professionnels eux s'inquiètent face à un recul des ventes. Cela fait a Une du journal le Monde. Du coup, les jouets intègrent de plus en plus de technolgies. Selon un spécialiste du secteur, les enfants murissent plus vite qu'avant et sortent donc plus vite du marché du jouet. Si bien qu'en vitrine à Paris, les sacs de luxe cotoient certaines peluches.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK