Le tour d'Europe

Drapeau européen
Drapeau européen - © Google

De Nicolas Vandenschrick.

Le Tour d'Europe pour boucler cette matinale, on vous retrouve, Nicolas Vandenschrick.  Et c'est la Palestine qui fait la Une de la presse, ce matin.

L'Onu reconnaît la Palestine. C'est la Repubblica qui choisit de le dire le plus simplement possible. Le Volkskrant lui parle d'un moment historique qu'il illustre d'une carte. Carte où l'on peut comparer, les frontières de 67, le Mur construit par Israel, les portions de ce mur - enconstruction - Et puis les parties encore plannifiées. La Plaestine fête en tout as cette entrée historique à l'Onu qui aura comme première conséquence, écrit El Pais, la reconnaissance de la souverainté palestinien sur les territoires occupés par Israël depuis 1967. Fête ou Liesse, encore illustrée en Une de l'International Herald Tribune. des mains levés en signe de victoire. mais levées aussi en direction du portrait du président mahmoud Abbas. Voilà pour le TImes un,e chance donnée à Mahmoud Abbas de marginaliser le Hamas.  Mais le FIgaro le rappele, pour rentrer de New York, Mahmoud Abbas devra encore passer les checks points. Comme tout citoyens de ce proto-état. Qui ne contrôle ni ses frontières ni son espace aérien. Qui dépend d'Israel pour son approvisionnement en électricité, pour son commerce et ses finances, Bref. Les Palestiniens savent qu'il leur reste encore un long chemin à parcourir avant la souverainté.

Vous revenez ce matin sur cet étrange affaire de meurtre en Grande Bretagne. Un homme d'affaire russe décédé début du mois dans d'étrange circonstance.

Le Times dressait, hier déjà le portrait de cet homme. Alexandre Perepilichny. 44 ans, occupant un domaine privé au sud de Londre. Il était surtout le témoin principale d'une gigantesque affaire de blanchiment d'argent. Une enquête menée par la Justice suisse qui implique des officiels russes et plus de 230 millions de dollar de détournement. Les premiers éléemnts de l'enquête ne parviennent pas à expliquer la mort de cet homme. Mais personne ne veut vraiment croire à une mort naturelle de ce riche et sulfureux homme d'affaire. Selon The Independant, l'homme avait livré des  listes de sociétés écrans, des numéros de ccompte en SUisse ainsi que des actes de propriété. Il n'est pas la première victime, non plus. En 2009, c'est un avocat russe qu'on retrouvait mort peu après son arrestation. Celui là était soupconné d'être le véritable auteur es fraudes. Scotland Yard, qui se rappelle la mort de Litvinenko, empoissoné au polonium, a demandé des analyses plus poussés. Et les autorités britaniques s'inquiètent de voir londres devenir le théatre favori des règlements de compte des mafias russes.

La concurence entre Etats se montrent de plus en plus rudes pour tenter de séduire les entreprises. Ce matin, c'est la Suisse qui s'en plaint.

Oui, La Une du Temps - à Genève - évoque ce racolage auxquelles se livrent la France et les Pays Bas pour tenter d'attraper dans leur filet des entreprises suisses... Fiscalité aventageuse, Terrain mis gratuitement à disposition pour 10 ans. On drague les Helvètes et certains craquent alors le temps consulte. Un spécialiste des délocalisations met en garde contre l'attrait de ces délocalisations de  proximité.. Delocaliser ca coute cher. Il faut prendre garde à la différence de  langue, de décalage horaire, ausis - avec les Pays Bas ca devrait aller. La différence culturel, aussi n'est pas à négliger...  Nous, en Belgique, l'information nous fait sourire... Il y a une 10zaine de jours, la presse belge se faisait le relais de cette initiative. Une lettre envoyée envoyée à 150 entreprises américaines installés chez nous. Par l'agence marketing de la région de Zûrich. Avec un premier paragraphe assez claire... Peut-être est-il temps de déménager votre QG et de quitter la Belgique pour Zurich.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK