Le tour d'Europe

Drapeau européen
Drapeau européen - © Google

De Nicolas Vandenschrick.

L'Europe qui ce matin se penche à ces frontières et observe ce vote à l'ONU.

Un vote qui devrait octroyer à la Palestine le statut d'Etat non membre permanent au sein de l'Assemblée générale. Une reconnaissance en pointillé d'un pays encore à venir, estime le Monde. C'est un peu plus qu'un strapontin d'observateur mais c'est beaucoup moins qu'un siège. La majorité dont les Palestiniens disposent à l'Assemblée de l'Onu leur assure de l'emporter. Mais ce vote ne fera pas reculer d'un mètre les colonies, ni l'emprise que les radicaux du Hamas exercent sur la partie la plus tourmentée de ce qui pourrait constituer un jour ce pays, à savoir Gaza. Ce vote - conclut le Monde - permet de réaffirmer qu'il ne faut pas désespérer de la paix. Un geste symbolique, certe, mais dont l'Urgence s'impose à tous. Ce vote, pour EL Pais, divise l'Europe en 2 blocs. D'un côté, une douzaine d'Etats qui soutiennent la demande de Mahmud Abbas, Etat, parmis lesquelles El Pais range encore la Belgique. La presse belge, je vous le rappelle, évoquait plutot ce matin une abstention belge à l'ONU, même si un Comité ministériel restreint doit encore se réunir à ce sujet. La division européenne est encore actée ce matin par La Repubblica.  Un Etat encore connaît bien ce statut d' "Etat non membre", c'est la Suisse qui a siégé 54 ans sous ce status. Le Temps, ce matin, à Genève constate que la décision de l'Onu du jour sera historique et ne fera que réparer une faute impardonnable en décidant de créer un Etat là où auparavant n'existait qu'une entité mal définie. A peine plus loin, l'Egypte fait encore la Une de la presse. Financial Times et International Herald Tribune évoquent, cce matin, à nouveau, la violence qui se déchaîne sur et autour de la Place Tahrir, au Caire. Mohammed Morsi tente de désamorcer cette crise, explique le quotidien financier, en accélèrant les réformes.

Cette info, encore, pointée par le Monde. A l'heure de la hausse des prix de l'énergie, le charbon fait son retour en Europe.

Oui, c'est le mOnde qui l'explique. La houille est devenue plus compétitive que le GAZ pour produire du courant. Et puisque les Etats Unis n'en veulent plus de ce charbon, voilà qu'il se déverse sur le marché européen. Ubuesque. Les vieilles centrales au charbon fonctionnent à plein alors que les modernes turbines au gaz ne tournent qu'un jour sur 2 faute de rentabilité.

Allez, on revient, encore, ce matin. Sur le feuilleton de l'UMP. Avec ce matin, un solide dossier du Nouvel Obs. DOssier qui dévoile le dessous des cartes.

Comment ils ont triché. Comment Copé a tout manigancé. Pour le Nouvel Obs, c'est parceque Jean François Copé tenait l'appareil. Parcequ'il a fixé les règles, et les modalités du vote avec pour seul objectif de servir ses propres intérêts. C'est pour toute ces raisons que l'opération menée de longue date dans les soutes de l'UMP a aboutit. Ce dossier du Nouvel Obs, c'est un véritable débalage des petites manoeuvres et des combines menées depuis l'été par le camp Copé. Qui a organisé la désorganisation et crééé sciemment les interminables files devant les trop rares bureaux de vote. Reste LA question. François Fillon est-il naïf ou Présomptueux? L'ancien Premierr Ministre n'est pas un amateur, il a bien tenté de déjouer les pièges tendus, mais il a fini par accepter la situation, persuadé que sa stature et sa popularité auraient raison de ces contingences. L'analyse d'un parlementaire fait froid dans le dos. On pensait que Copé avait un potentiel de gruge de 1%. Erreur, ce potentiel de gruge s'est fixé à 5%. Le feuilleton en tout cas ne semble pas prêt de prendre fin. 4 pages encore ce matin dans le Figaro. 2 dans Libé, 2 dans le Monde, pour lire à chaque fois la même chose. La guerre des chefs a fini par lasser les militants.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK