Le switch professionnel, et si on changeait de vie ?

.
. - © Pixabay

Elle était tradeuse, elle est devenue fleuriste. Il était manager comptable, il est maintenant ébéniste... Aujourd'hui, et a contrario des générations précédentes, notre vie professionnelle n'est plus figée pour l'éternité. Changer de vie professionnelle à 25 ans, 30 ans ou 90 ans, est-ce possible ?

___________________

Qui sont les switcheurs ?

Et si le bonheur était de réinventer sa vie professionnelle ? Cette envie touche tous les âges, avec un pic vers 30-40 ans, quand on a derrière soi une dizaine d'années de vie professionnelle, explique Jean-Olivier Collinet, administrateur délégué à Job Yourself.

Les organismes qui s'occupent des switcheurs constatent qu'il s'agit souvent de gens qui ont un parcours sans faute, souvent des universitaires qui ont suivi la voie que leurs parents ou la communauté leur ont demandé de suivre.

Ils se plaisent dans leur travail jusqu'au moment où ils subissent un bore-out : ils sont fatigués de leur travail, auquel ils ne trouvent plus de sens, ils s'y ennuient, ils sont insatisfaits. Mais, contrairement au burn-out, ou épuisement professionnel, ils ont encore l'énergie de reprendre leur vie en main, ils retournent alors leur veste pour aller vers une carrière tout à fait nouvelle. Il faut alors prendre le temps de bien y réfléchir. La recherche de sens prime sur le confort.

 

Où trouver de l'aide ?

Le pire ennemi du switch, ce sont les autres, qui vous mettent en garde contre le risque qu'implique le changement. Il vaut donc mieux ne pas se tourner vers ses proches mais s'adresser à des structures qui accompagnent ces changements.

Un exemple avec Déclic en perspectives, qui organise des séances qui visent à donner aux candidats switcheurs des armes et de la confiance en eux. Les séances sont collectives car il est plus facile de partager cette expérience avec des personnes qui ont les mêmes besoins et le même genre de parcours.

Des livres peuvent aussi aider à se prendre en main pour changer de vie, comme par exemple La révolte des premiers de classe, de Jean-Laurent Cassely  aux Editions Arkhé.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK