Le sport au service du management

Le sport au service du management
Le sport au service du management - © Manuel-F-O - Getty Images/iStockphoto

On retrouve de nombreuses similitudes entre le métier d’entraîneur et celui de manager. Les deux ont pour mission de faire gagner leurs équipes, mais sont aussi les premiers à être blâmés en cas d'échec.

Manager et entraîneur ont de nombreuses similarités et on peut utiliser le sport comme métaphore de la gestion de son personnel. On ne se rend pas toujours compte de notre quotidien en entreprise, et en regardant le sport on en comprend un peu mieux les enjeux. On peut prendre l'exemple du football. L’entraîneur a son équipe, mais il n'est rien sans elle. Quand une équipe ne va pas bien, c'est l’entraîneur qui saute et quand l'équipe va bien c'est le buteur qui est félicité.

Un schéma tactique

Une autre similarité entre les deux milieux, c'est le schéma tactique de l'équipe qui prime avant le joueur et la place du joueur. Les entraîneurs font d'abord un schéma en fonction de l'objectif à atteindre et de l'équipe adverse, ensuite seulement ils choisissent leurs joueurs et leurs positions dans l'équipe.

Un autre enseignement c'est qu'il n'y a pas de place dévouées, il n'y a pas que les buteurs qui comptent. Un joueur ne marque pas sans les défenseurs. S'il n'y a pas d'équipe, il n'y a pas de goal. Chacun a une place centrale en fonction du moment ou du lieu de l'action. Ainsi, dans le monde du travail, les comptables, secrétaires... sont aussi importants que les vendeurs. Chaque personne au sein d'une équipe ou d'une entreprise a de la valeur et l’entraîneur doit y accorder de l'importance.

Regarder l'équipe adverse

Dans le football, l'entraîneur ne se préoccupe pas seulement de son équipe, il analyse aussi l'équipe adverse afin de mettre au point sa stratégie. Dans l'entreprise, il compose son équipe en fonction des attentes de ses clients, s'il ne regarde pas ce qu'il se passe en face, il peut se faire dépasser. Un exemple, Polaroid n'a pas regardé son équipe, n'a pas regardé l'équipe adverse et n'a pas anticipé l'arrivée du numérique.

Un manager sur le terrain

L'entraîneur ne doit pas rester dans le vestiaire mais aller sur le terrain. Avec les manager c'est identique, ils doivent sortir de leurs bureaux et aller à la rencontre des équipes. S'ils restent isolés, ils sont déconnectés et ne sont face à la réalité.

L'entraîneur doit être proche de son équipe.. mais pas trop. Il ne reste d'ailleurs jamais très longtemps à faire la fête avec son équipe à la fin du match. Il ne pas être un copain mais un bon collaborateur.

Sa réussite ne dépend que de la réussite de ses joueurs. Si un manager est trop individualiste et n'engage que des gens moins compétents que lui. Ils feront une mauvaise équipe et ne seront pas performants. Etre un bon entraîneur c'est engager des joueurs qui sont sûrement meilleurs que sois, et de les faire travailler ensemble. Un bon manager doit avoir l'humilité que la coupe doit être portée par ses collaborateurs et pas spécialement par lui. 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK