Le quantified self pour s'auto-évaluer

Le quantified self pour s'auto-évaluer
Le quantified self pour s'auto-évaluer - © AndreyPopov - Getty Images/iStockphoto

Outre les applications de santé qui sont intégrées dans notre téléphone, il existe tout un tas d'applications de tracking que l'on télécharge et qu'on alimente soi-même avec des données qu'on souhaite nous-même monitorer pour par exemple gérer ses finances, perdre du poids ou encore créer l'habitude de faire plus de yoga (vous avez bien lu, cela existe). C'est ce qu'on appelle le quantified self, cette mesure de soi-même. C'est le fait d'utiliser une série d'outils, les applications mais aussi les objets connectés, pour mesurer ses données personnelles, les analyser et les partager éventuellement, dans un soucis de pouvoir observer ses habitudes, ses comportements, ses dépenses etc pour trouver les failles et tenter de s'améliorer.

Des applications pour son développement personnel

Il y a des applications de développement personnel pour tracker ses habitudes, qu'on souhaite changer pour mieux s'organiser ou augmenter sa productivité. Les plus connues pour cela, et notamment pour tracker ses habitudes sont Habit Bull qui permet vraiment de se fixer des objectifs et de les tenir avec des notifications de rappels. Il y aussi l'application Loop disponible sur Android, il y a Datum qui était la première dans le genre, il y a Clear Focus, qui permet de gérer son temps. Il y a aussi des applications pour gérer ses finances, notamment Bankin, qui permet d'établir son budget, de catégoriser toutes les dépenses, de prévoir le solde de son compte à la fin du mois, de faire des virements, et il y en a aussi pour gérer ses habitudes alimentaires. La plus connue, c'est My Fitness Pal, qui permet de compter ses calories. Et il y a aussi des applications pour faire des listes! Pour supprimer la fatigue due au post-it mental, la plus connue est la Wonder List. C'est un aide mémoire pour gérer ou partager une liste par exemple avec son conjoint, avec ses enfants, avec ses copains,... Ces applications promettent de nous permettre enfin de réaliser tout ce qu'on nous assène de faire. Il y a des centaines de blogueurs qui partagent leurs secrets de routine vertueuse. Mais dans la vraie vie, c'est un peu plus laborieux.

Une impression de contrôle sur nos vies

Est-ce que cela fonctionne ou pas? Tout dépend de la volonté fondamentale de la personne. Même si ces applications sont jolies, très agréables à utiliser et parfois où le tracking et la fixation des objectifs sont gamifiés, le fait d'avoir ces données à disposition et de scruter nos faits et gestes ne suffit pas spécialement à changer ses habitudes. Cela permet de constater certaines choses intéressantes (ou pas), elles nous donnent une impression de contrôle sur nos vies, mais elles peuvent aussi être une source supplémentaire de stress, de pression à cause du fait de devoir constamment être la meilleure version de soi-même. Ces applications peuvent donc vous aider mais pour changer vos habitudes, il vaut mieux s'accompagner d'un coach ou d'un psychologue comportemental. Et puis même si l'on avait assez de caractère et de volonté pour s'en remettre aux applications uniquement, fondamentalement, il nous manque une grille de lecture, un outil d'analyse qui recouperait toutes ces données. Par exemple, ce n'est pas parce qu'on va faire plus de sport que l'on va perdre plus de poids, il faut peut-être aussi prendre en compte le nombre de calories ingurgitées, le nombre d'heures de sommeil... Il faudrait presque une sorte de méta-application. Mais au final, souhaite-t-on rester dans cette logique de productivité et de rentabilité? Nous n'en sommes pas si sûrs...

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK