Quand les marques financent vos séries télévisées

Le placement de produit dans les séries télés
Le placement de produit dans les séries télés - © Tous droits réservés

La série « Champion » débarquera sur nos écrans dès le 14 mai. Le budget de sa production s’élève à plus de trois millions d’euros et le placement de produit a permis d'en financer pas moins de 10 % avec 30 marques qui défileront dans les épisodes, entre autres Jupiler, Carrefour et Nespresso. Frédéric Brébant a décrypté cette tendance dans les Décodeurs.

Les séries belges ont le vent en poupe, La Trêve vient d’être rachetée par France 2 et par Netflix, les producteurs d'Ennemi public rempilent pour une deuxième saison, RTL va aussi lancer sa propre série, Adèle, en septembre. En effet, le côté "local" de ces productions semble séduire malheureusement ces séries ne sont pas toujours faciles à financer et le placement de produit devient un moyen de plus en plus courant pour arriver à ficeler le budget.

Comment s’organise ce type de publicité ?

Le placement de produit est un vrai business. Il consiste donc à faire apparaître à l’écran une marque, un logo, d’une façon intégrée dans le scénario et qui ne se présente donc pas comme une publicité. Cette forme de publicité passive est souvent la bienvenue parce qu’elle est plus discrète et subtile.

Pour faire rencontrer l’offre et la demande, il existe des agences qui se sont spécialisées dans ces techniques publicitaires et qui sont donc les intermédiaires entre les marques commerciales et les producteurs de série. La fonction première de ces agences est de lire les scénarios en amont pour voir où et comment elles vont pouvoir placer des produits et des logos et pour ensuite partir à la chasse aux contrats.

Ces agences et ce type de publicité sont tout de même soumis à certaines contraintes, comme le respect de questions morales. On ne peut par exemple pas faire l’apologie de l’alcool. De plus il existe plusieurs techniques pour placer ce produit. On part de la marque tapie en fond dans le décor jusqu’au zoom sur le logo, on peut aussi parfois énoncer la marque dans la phrase d’un personnage. La façon dont celle-ci est placée peut donc varier du très visible au moins visible.

Car la crainte est que la série devienne une sorte de catalogue publicitaire, il faut donc veiller à ne pas surcharger l’écran de pubs et trouver le juste équilibre entre le projet financier et le projet artistique. Il en va évidemment de la crédibilité de la série...

Combien ça coûte ?

Un épisode de 52 minutes coûte en moyenne entre 250 et 300 000 €, pour une saison de 10 épisodes on gravite alors autour des 3 millions et pour boucler le budget de production tous les moyens sont bons.

Les prix varient entre 10 000 à 25 000 € pour un placement de produit de plusieurs secondes à l’écran mais tout se négocie et pas nécessairement avec de l’argent. Dans certains cas le contrat s’effectue dans le cadre d’un échange de produits, une marque d’eau comme Spa peut négocier d’apparaître dans les mains d’un acteur quelques secondes à l’écran. En échange cette marque ne donnera pas d’argent mais fournira X palettes de bouteilles. Le placement de produit se présente donc sous des formes très variées et reste un moyen privilégié pour financer une production.

 

Pour en savoir plus sur le placement de produit, écoutez la chronique de Frédéric Brébant dans les Décodeurs

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK