"Le mur invisible", un plaidoyer éco-féministe

temporary-20190618015321
temporary-20190618015321 - © Tous droits réservés

Comme chaque année, pendant l'été, voici le retour de la séquence "coup de cœur d'un libraire". Une séquence qui vous aidera sûrement à choisir le livre à emporter en vacances. En format poche, bien sûr, plus facile à glisser dans vos bagages. Chaque jour, Nicole Debarre s'arrête chez un libraire indépendant. Arrêt à Namur, à la librairie Point-Virgule. Voici le conseil-lecture de Régis Delcourt.

Une catastrophe sans doute planétaire mais dont l'origine chimique ou nucléaire restera indéfinie va bouleverser l'existence d'une femme ordinaire. Elle se retrouve soudain séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s'être pétrifiée durant la nuit.

Voici le roman le plus célèbre et le plus émouvant de Marlen Haushofer, journal de bord d'une femme ordinaire, confrontée à une expérience-limite. Après une catastrophe planétaire, l'héroïne se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s'être pétrifiée durant la nuit.

Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers, prend en main son destin dans un combat quotidien contre la forêt, les intempéries et la maladie. Et ce qui aurait pu être un simple exercice de style sur un thème à la mode prend dès lors la dimension d'une aventure bouleversante où le labeur, la solitude et la peur constituent les conditions de l'expérience humaine.

Quatrième de couverture

Voici le roman le plus célèbre et le plus émouvant de Marlen Haushofer, journal de bord d'une femme ordinaire, confrontée à une expérience - limite. Après une catastrophe planétaire, l'héroïne se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s'être pétrifiée durant la nuit. Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers, prend en main son destin dans un combat quotidien contre la forêt, les intempéries et la maladie. Et ce qui aurait pu être un simple exercice de style sur un thème à la mode prend dès lors la dimension d'une aventure bouleversante où le labeur, la solitude et la peur constituent les conditions de l'expérience humaine.

L'avis

" Un livre qui marque ses lecteurs, qu’on ne peut pas oublier. Il y a un tel mélange d’émotion, de réflexion, qu’il résonne très fort aujourd’hui. Marlène Haushofer l’a écrit dans les années 60, en pleine guerre froide, en pleine période de menace nucléaire. Aujourd’hui, on pense plutôt à un cataclysme climatique.

Mais  c’est aussi un plaidoyer écoféministe, qui suit le destin d’une femme. Marlène Haushofer a beaucoup écrit pour la jeunesse, elle a été scénariste, et auteure de science-fiction . Son enfance passée dans la maison forestière où travaillait son père a beaucoup nourrie son œuvre.

Née à Molln en 1920, elle est décédée à l’âge de 49 ans à Vienne en 1970. " Le mur invisible " est devenu un classique de la littérature autrichienne.  

Les références

"Le Mur Invisible " de Marlène Haushofer paru chez Babel, le conseil-lecture pour cet été de Régis Delcourt, de la librairie Point-Virgule à Namur.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK