Le Journal du Web - Un volatile qui déchaine les passions en France !

Johan Hufnagel a raconté sur Twitter qu'un homme avait tout bonnement craché sur son exemplaire du canard enchaîné dans le métro parisien. Il explique même avec force détails que la personne en question n'a pas réellement craché mais qu'en réalité, elle a longuement bavé.

 

Pourquoi le Canard Enchaîné ? Tout simplement car c'est le journal qui a révélé l'affaire de l'emploi fictif présumé de Pénélope Fillon, l'épouse du candidat de la droite. Ce tweet a suscité pas mal de réaction et d'autres internautes ont aussi expliqué qu'ils avaient subi ce type d'événements. Des quidams qui râlent à la vue d'un Canard Enchaîné. Des libraires qui demandent à leurs clients "pourquoi ils achètent encore cette merde". S'en suivent toutes les insultes devenues malheureusement communes à l'égard des journalistes : torchon, cochon, journalope, pourris, etc. Rue89 analyse la situation et parle de comportements publics décomplexés. C'est vrai que dans cette campagne électorale française, l'heure est aux attaques vis-à-vis des médias. Si les responsables politiques montrent cet exemple-là, il n'y a pas de raison qu'ils ne soient pas imités. Comme si finalement, une partie des citoyens français était plus dérangée par un journal que par la mise en examen de leur candidat à la présidentielle. Un petit chiffre quand même : depuis le début des révélations, le Canard Enchaîné se vend à 100.000 exemplaires de plus que d'habitude soit environ 400.000 exemplaires.La bave du crapaud n'a pas atteint le fier canard...

 

Une photo polémique publiée sur Facebook par la ministre de l'immigration au Danemark

 

Inger Stojberg, ministre libérale surnommée la pitbull par la presse danoise.

Cette semaine, elle a signé son 50ème décret renforçant la législation sur l'immigration. Pour fêter ça, elle a publié une photo d'elle avec un gâteau décoré du nombre 50 et du drapeau danois. La ministre est quant à elle très souriante. Dans son commentaire, elle explique bien qu'elle célèbre ce 50ème décret et elle met le lien vers la liste des nouvelles restrictions. Les réactions n'ont pas tardé. Des dizaines de milliers de réactions très partagées entre les soutiens à la ministre et les commentaires exprimant le dégoût. Pour le journal danois Politiken, un journal de centre gauche, la ministre essaie de se rendre plus populaire dans son propre camp en choquant ses adversaires, Depuis des mois, le Danemark se montre de plus en plus intraitable sur les questions d'immigration. Début 2016, il y avait eu une autre polémique. Copenhague avait décidé de confisquer tous les biens des demandeurs d'asile d'une valeur supérieur à 1300 euros dans le but était de réunir de l'argent pour financer les aides publiques aux demandeurs d'asile.

 

En Inde, les propos de la Ministre des Femmes et du Développement de l'enfant choquent sur Twitter

 

Elle s'appelle Maneka Gandhi. Récemment, dans un show télé, elle a expliqué les bienfaits du couvre-feu pour les femmes dans les internats. Il faut savoir qu'après six heures du soir, plus question pour les jeunes hommes et femmes de sortir de l'internat. Justification : c'est une mesure pour protéger les jeunes femmes de leurs poussées hormonales. À 16 ou 17 ans, votre corps subi des changements hormonaux, c'est un véritable défi. Volée de bois vert sur les réseaux sociaux, les jeunes indiens et indiennes ont ainsi rappelé le passé de la ministre en question, elle qui a rencontré son futur mari alors qu'elle était adolescente. Elle qui s'est mariée à l'âge de 18 ans. Voilà pour les propos de Maneka Gandhi, ministre indienne des Femmes et du Développement de l'enfant.

 

Damien Roulette

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK