Le journal du web de Damien Roulette

Le journal du web de Damien Roulette
Le journal du web de Damien Roulette - © Tous droits réservés

En Chine, la vidéo d'une humiliation en entreprise est devenue virale depuis dimanche soir.  Filmée via smartphone, cette vidéo montre huit employés d’une banque (quatre hommes et quatre femmes) se tiennent debout sur une scène, devant une salle visiblement comble. Un homme muni d'un micro leur parle puis passe derrière eux et leur inflige un coup sur les fesses à l'aide d'un bâton en bois. Cet homme pose en fait une question : Pourquoi vos résultats sont-ils si mauvais? L'un des hommes interrogés répond qu'il n'est "pas parvenu à se dépasser". Ensuite, les coups pleuvent...

La scène se déroule dimanche soir, à la fin de la première journée d’une semaine de formation destinée aux employés d'une banque chinoise (la Changzhi Zhangze Rural Commercial Bank). Et les huit concernés doivent expliquer pourquoi ils ont obtenu les pires notes de tous les employés lors de cette première journée.

La suite se déroule hors caméra, les quatre hommes battus se sont fait tondre la tête et les femmes ont vu leur coupe de cheveux considérablement raccourcies également. Les réactions d’indignation ont fleuri sur Weibo, le Twitter chinois.  Face à l'ampleur des réactions, l’auteur des coups et deux autres responsables de la boîte ont été virés.

Nous ne lisons pas ce que nous partageons sur les réseaux sociaux!

60% des internautes se contentent du titre ou d’un bref résumé de l’article qu’ils partagent. C'est une étude réalisée en France et aux États-Unis qui permet de tirer cette conclusion, et celle-ci est la même de part et d'autre de l'Atlantique. Deux expériences récentes ont même démontré le tout par l'absurde. Un site satirique américain a publié un article avec pour titre "Étude: 70% des utilisateurs de Facebook lisent seulement le titre des papiers scientifiques avant de les commenter". 46 mille personnes ont partagé le lien, sans même voir que derrière le titre, il n’y avait absolument aucun article écrit! 46.000 mille personnes n'avaient donc pas pris la peine de cliquer sur le lien.

Même constat en France avec un article intitulé : "Le contrôle d'une femme en niqab à Marseille tourne mal, trois policiers blessés", un article du Monde qui date en fait de 2012. Difficile de comprendre pourquoi près de quatre ans plus tard, cet article buzz à nouveau, si ce n'est peut-être l'air du temps, propice, la méfiance, la stigmatisation. Et là aussi les internautes partagent sans vérification. Ce qui est plus inquiétant, c’est que ces échanges d’internautes déterminent les articles favorisés par Facebook : plus un article est partagé, plus il a de chance de terminer dans votre ligne du temps sur Facebook.

La vidéo sympa du jour

Elle nous vient du compte Twitter de la police de la zone Bruxelles-Ixelles:
 

Vous pouvez voir un homme recevoir une guitare en guise de cadeau, un homme visiblement ému. En fait l'homme en question est un sans domicile fixe de Bruxelles et le cadeau est offert par un commissaire de la zone de police (dont on ne connaît pour l'instant pas l'identité car il n'apparaît pas sur la vidéo). Une vidéo qui se termine avec l'air de guitare de "Rockin in a free world" de Neil young. Tout un symbole!

Damien ROULETTE

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK