Le jeu, une arme d'enseignement massive

Quelle est la place du jeu dans les apprentissages ? Comment amener le jeu en classe ? Comment aider les enfants à prendre du recul sur leurs manières d’apprendre ? Quelles compétences le jeu peut-il développer ? Le site Jeumaide est un outil qui vient véritablement construire la pédagogie en classe.

Elsa Antunes et Nathalie Lambinet sont institutrices et ludopédagogues, c’est-à-dire qu’elles ont suivi une formation d’un an en sciences et techniques du jeu. Elles travaillent le jeu par la pédagogie et ont pour cela créé le concept Jeumaide. Elles conseillent une sélection de jeux en fonction des objectifs à atteindre, des âges…

Pour elles, le jeu est une arme d’enseignement massive.
 

Quels jeux utiliser pour l’apprentissage ?

Il existe deux catégories de jeux : les jeux spécialement dédiés à l’apprentissage et les jeux ludiques, mais qui procurent eux aussi énormément en termes d’apprentissage.

Elsa Antunes et Nathalie Lambinet utilisent ces jeux ludiques d’édition, qu’on trouve en magasin, et analysent ce qu’elles peuvent travailler comme compétences à travers ces jeux : compétences disciplinaires comme les maths ou le français, ou compétences transversales comme le vivre ensemble, l’argumentation,… Il s’agit de décontextualiser les savoirs appris en classe et de les mettre en pratique au travers du jeu.

Tous les jeux s’adaptent à une forme de pédagogie, mais il faut bien sûr déterminer ce que l’on veut travailler avec les élèves – la cohésion de classe, le calcul, le langage,… – et sélectionner le jeu adéquat. Ou tout simplement choisir de prendre du plaisir ensemble.


Jeux compétitifs/jeux coopératifs

Pour travailler la cohésion de groupe, les jeux coopératifs sont privilégiés.
Les jeux compétitifs sont intéressants pour voir quelle position on prend : les enfants meneurs sont parfois moins à l’aise dans ce type de jeu, parce que ses mécaniques ne leur conviennent pas. Ils sont un peu perdus par rapport à la dominance qu’ils exercent d’habitude.

Les enfants plus discrets peuvent au contraire parfois se révéler et prendre une place plus grande au cours du jeu. Ils s’ouvrent et les enseignants les découvrent autrement.

Le jeu Feelinks permet par exemple d’aborder les émotions au cours de projets de classe où les enfants créent des petites saynètes, des mises en situations, des écoutes musicales… Cela permet d’avoir un autre regard sur la communication.

Le jeu King Domino, qui consiste à construire un domaine royal et à le rendre prospère, permet de travailler la notion d’espace, de géométrie, mais aussi la multiplication.

Se tromper au cours du jeu n’est pas grave, cela permet de réfléchir à ce que l’on peut faire pour s’améliorer, de faire le lien entre ce que l’on a appris et l’application par le jeu. Il y a un aller-retour entre l’enseignement et le jeu. L’enfant peut ainsi être acteur de ce qu’il fait et réajuster ses comportements et ses apprentissages.

Il n’y a pas que le jeu qui est important, le retour sur les parties est aussi très intéressant. Les séances de débriefing permettent de comprendre pourquoi on n’a pas réussi et ce qu’on peut faire pour s’améliorer.
 

Un outil accessible à tous ?

Les élèves se sentent boostés ou remotivés par l’aspect ludique des apprentissages. Le jeu est souvent un point de départ vers plein d’autres projets que les enseignants peuvent mettre en place en fonction de leurs envies, de leurs ressentis, de leurs motivations.

Cet outil est accessible à tous les enseignants, mais il peut y avoir des craintes à utiliser le jeu dans en classe : comment le justifier par rapport aux parents ou à la hiérarchie ?

Jeumaide a contré le problème en créant des fiches de jeux qui listent ce que le journal de classe d’un enseignant doit contenir : l’objectif opérationnel, les compétences développées.
Jeumaide propose des courtes animations dans les écoles, qui peuvent inciter l’enseignant à aller ensuite plus loin.
Jeumaide peut aussi aider à soutenir un projet, guider l’enseignant.
Jeumaide propose aussi des formations via des catalogues ciblés pour l’enseignement.

Ecoutez Tendances Première pour en savoir plus.

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK