Le Grain des Choses, une revue à feuilleter avec les oreilles

Le Grain des Choses, c’est une nouvelle revue sonore dont le premier épisode, 'On n’est pas seuls !', vient de sortir sur internet.  Le Grain des Choses, par les chemins de la création radiophonique et du journalisme au long cours, souhaite faire entendre d'autres manières de raconter ce monde qui est le nôtre. Il amène jusqu'à vos oreilles une géographie composée de vies, de voix, de récits ; un paysage sonore touffu, inventif et stimulant… 

A l’heure où les podcasts nouvelles générations se répandent à une vitesse folle, le Grain des Choses propose une approche différente, pas à contre-courant, mais peut-être dans un courant qui prend le temps de s’écouler, presque sur la pointe des pieds, et sans avoir peur d’explorer.


Une envie d'accompagnement

Le Grain des Choses est construite comme une vraie revue papier, sauf que c'est du son uniquement. Ses cofondateurs Claire Gatineau et Yves Robic avaient envie de créer un lien particulier avec les auditeurs, de les accompagner pendant 7 heures, presque une journée.

"La radio aujourd'hui, c'est souvent le podcast, avec une grande solitude face à une multitude de contenus. Le Grain des Choses propose une 'journée entière' d'écoute en accompagnant l'auditeur à travers une thématique, qui est, pour ce trimestre, 'On n'est pas seuls !', explique Claire Gatineau.

 "Ce qui nous touche beaucoup, c'est la dimension communauté qu'on a avec la radio - certaines personnes parlent à d'autres personnes-, cette proximité qu'on a, au niveau de l'écoute et au niveau des sujets. Il y a une réflexion à avoir sur le récit médiatique et sur une manière de raconter les choses en étant au plus près de son grain", ajoute Yves Robic.


Prendre le temps

Le Grain des Choses permet de se replonger dans ce qui est très intime, dans la vie de tous les jours. C'est écouter le monde, autant que possible dans une large diversité d'écriture : le langage journalistique, le langage poétique, le langage documentaire, le paysage sonore... Le récit se construit en s'appuyant sur une richesse d'écriture et de grammaire sonore.

Le magazine est construit comme si on suivait le fil d'une journée. Il y a le temps du matin, le temps du midi et le temps du soir. On n'est pas toujours dans la même énergie... C'est une manière de prendre le temps, de ressentir le passage du temps et de pouvoir rêver autour de ça.

L'imaginaire se met plus vite en branle avec du son qu'avec des images, estime Yves Robic. Certains auditeurs ravis retrouvent d'ailleurs le plaisir de voyager à travers les sons. 


Une expérience coopérative

Le Grain des Choses est une coopérative à finalité sociale et participative où les coopérateurs sont associés à la conduite du projet. "C'est une coopérative d'auteurs et d'auditeurs."

La revue est évolutive et fait appel à des collaborateurs. L'équipe comprend une graphiste, un informaticien, un pianiste, des journalistes, des ingénieurs du son... Le magazine n'est pas gratuit, il est possible d'y contribuer en conscience.

Découvrez sur www.legraindeschoses.org le sommaire de ce premier numéro
et écoutez ici la séquence que Les Décodeurs lui consacrent

 

A ne pas manquer sur la RTBF, dans le même esprit : 

Les émissions Par Ouï-dire, sur La Première, un espace privilégié de création sonore, de découvertes, de récits de vie. Déclinaison sur le site Par-delà les ondes.

Les propositions variées de webcréation : podcasts natifs, webdocs, webséries ... des créations pensées pour le web, les réseaux sociaux et le multi support. 

Par Ouï-dire a sélectionné quelques voyages sonores parmi les propositions du Grain des Choses. Prenez le temps, écoutez...

(Illustration : Claire Gatineau)

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK