Le + de Matin Première 2 - Le programme chargé au Parlement wallon

Le + de Matin Première 2 - Le programme chargé au Parlement wallon
Le + de Matin Première 2 - Le programme chargé au Parlement wallon - © Tous droits réservés

A Namur, le parlement wallon boucle cette semaine la 2e session de la législature. Traditionnellement, l’agenda des assemblées est chargé avant le début des vacances pour les députés, mais cette année, le menu est disons "extrêmement copieux" et le timing fort serré…

Chaque été, les assemblées parlementaires travaillent jusqu’à la fête nationale… Et donc, c’est habituel, juste avant les vacances, l’agenda des travaux parlementaires est particulièrement garni avec une série de textes que les majorités veulent boucler avant de partir au soleil. Cette année, c’est particulier. Le parlement fédéral est un peu moins encombré que d’habitude… Les dossiers qui fâchent ont été reporté à la rentrée. Par contre, au parlement wallon, c’est l’inverse, avec un menu bien lourd… une dizaine de commissions ce lundi et 3 séances plénières… Hier, aujourd’hui et demain.
Le gouvernement et la majorité parlementaire veulent faire aboutir entre autres l’ajustement budgétaire ou l’importante réforme du bonus logement.
Et puis il y a ce dossier qui crispe le parlement régional depuis des années: la réforme de l’aménagement du territoire avec le futur CoDT, le Code du développement territorial.

Qu’est-ce qui explique les tensions autour de ce Code du développement territorial ? Et pourquoi l’adopter maintenant ?

Ce texte, c’est quoi ? C’est ce qui balise en quelque sorte tout ce qu’on peut faire ou pas sur le territoire wallon. Ou peut-on construire du logement ? Combien de temps dois-je attendre pour obtenir un permis de rénovation ? Quelles zones doivent être dédiées au secteur économique ? Comment gérer l’équilibre entre espaces verts et béton ? Quelle mobilité veut-on demain ? Tout ça et beaucoup d’autres choses se retrouvent dans ce CoDT, sorte de bible technique et juridique. C’est évidemment très sensible… Sous la précédente législature, le trio PS-cdh-Ecolo, avec les Verts à la manœuvre, avait entamé ce chantier de réécriture pour répondre aux défis de demain. Ça avait créé de vives tensions déjà entre partenaires de cette majorité Olivier. Et juste avant les élections, le parlement avait travaillé jour et nuit pour boucler la réforme avec à l’arrivée un accouchement difficile d’un texte qui ne convenait à aucun parti. Résultat, Ecolo éjecté de la nouvelle majorité, PS-cdH se sont empressés de rejeter l’accord qui venait pourtant à peine d'être signé pour remettre à leur sauce ce compromis bancal.

Et c’est ce travail-là qui arrive au parlement aujourd’hui pour être enfin adopté après des mois de débat en commission

De nouveaux longs mois de discussions sur une partie seulement de cette brique. Alors, à un moment donné, la majorité a voulu presser le pas et ça n’a pas plu à l’opposition qui a claqué la porte. PS et cdH en ont profité pour adopter le CoDT en pleine nuit en commission. Nous voilà en séance plénière où cette majorité est elle-même venue avec plus de 150 amendements, signe manifestement que le travail n’était pas terminé… Bref : ça sent un peu la précipitation sur la fin, toujours dans cette idée qu’il fallait aboutir avant de partir en vacances.  Après 6 ans de travail sur ce CoDT, on aurait pu espérer un atterrissage plus en douceur... Au lieu de ça, on retrouve une majorité lassée de discuter d'un texte qu'elle est forcément en capacité de faire voter, une opposition qui tente de peser sur les décisions, le MR, très actif et Ecolo qui digère mal le détricotage du travail de ces anciens ministres.
Quant au gouvernement, il est souvent montré du doigt par cette même opposition parce qu'il n'avance pas. Voilà qu'il s'entend reprocher d'aller trop vite.  C'est une belle cacophonie et toute cette énergie aurait été plus utile si elle avait par exemple servi à expliquer aux Wallons en quoi ce texte les concerne tous. Interrompus cette nuit, les travaux reprennent ce matin, vote définitif sans doute demain. Mais l'opposition a déjà prévenu: dès la rentrée, elle reviendra à la charge...

Rudy HERMANS

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK
Le Mug
en direct

La Première Bxl

Le Mug