Le + de Matin Première - 10 ans de Bye Bye Belgium

Le + de Matin Première - 10 ans de Bye Bye Belgium
Le + de Matin Première - 10 ans de Bye Bye Belgium - © Tous droits réservés

Vous vous souvenez peut-être de ce que vous faisiez le 13 décembre 2006, peu après 20h... Bye Bye Belgium c'était il y a 10 ans, le docu fiction de la RTBF qui a fait la polémique... 10 ans après Bye Bye Belgium, les politiques ont-ils toujours le même regard sur le canular de la RTBF annonçant l’indépendance de la Flandre ?

10 ans plus tard, en tout cas, on célèbre un peu partout cette émission. C'est le signe qu'elle a marqué son époque. Mais en ce 13 décembre 2016, que garde la classe politique de cet épisode... Elle est sans doute à l'image de ce que la population a ressenti à l'époque. Une première réaction a été de prendre cette fin de la Belgique au pied de la lettre, de trouver cela scandaleux.
Ensuite, si le fond posait les bonnes questions, la manière était inadéquate. On ne joue pas avec les codes du Journal Télévisé même pour de bonnes raisons...

10 ans plus tard, Elio Di Rupo qui était déjà président du Parti Socialiste, n'a toujours pas digéré sa soirée du 13 décembre...

Et puis il y a ceux qui ont trouvé l'exercice salutaire... une véritable prise de conscience des problèmes communautaires de la Belgique. On voyait ainsi dans Bye bye Belgium lors d'un repas dans un jardin tout ce que la Flandre nationaliste comptait d'éminents représentants. De Jean-Marie De Decker au fondateurs de la Volksunie avec tous les cadres du Vlaams Belang premier parti de Flandre alors, Filip De Winter, Gerolf Annemans et prenant la parole, le président d'un petit parti, un certain Bart De Wever...
Tous trinquaient alors à l'indépendance prochaine de la Flandre. Et ce n'était pas une fiction... Le député MR Jean-Luc Crucke trouve toujours que cette émission a été salutaire... 10 ans plus tard, le principal parti indépendantiste est devenu le premier parti du pays et la clé de voûte du gouvernement fédéral. L'éclatement de la Belgique n'a pas eu lieu. Peut-être diront certains parce que la Flandre tire désormais toutes les ficelles au fédéral. Mais en tout cas, le dossier communautaire est loin d'être clos !

Philippe WALKOWIAK

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK