Le cinéma de Jean-Claude Riga : la parole, le geste, un regard !

Sociologue, passé début des année 80 par " Canal Emploi ", Jean-Claude Riga est devenu l’un des cinéastes de documentaire les plus importants en Belgique francophone … et reconnu comme tel en France.

4 images
La Passerelle © Tous droits réservés

De La Passerelle à Haïti, La Terre, en passant par Anak Kelana, Six-deux, salle dix, Un meurtre à Aubange, Paul Meyer et la mémoire aux alouettes, Simenon et Les gens d'en face, sans oublier, bien sûr, Ronde de nuit, c’est un style, une forme propre qu’affine et affirme l’invité de Jean-Louis Dupont dans Décadrages sur La Première.

4 images
Haïti La Terre © Tous droits réservés

"Riga conduit son travail d’observation de manière quasi anthropologique, sachant que la réalité qu’il filme est nécessairement modifiée par sa seule présence.  Mais l’observation ne régit pas seulement son travail préparatoire.  Elle définit toute sa manière de filmer le réel : chaque plan filmé par Riga regarde la réalité mais ne la montre pas. (…) Sa caméra n’exhibe pas, au vu de tous, des réalités sociales parfois tragiques, mais nous invite simplement à suivre son regard, c’est-à-dire à voir ces réalités avec infiniment de délicatesse, de tact et de sensibilité." 

(Marc Emmanuel Mélon, Université de Liège, in La Création Vidéo en Belgique, Editions Points de Repère)

___________________

VIDEO - Regardez la série Décadrages

 

______________________

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK