Le bore-out, quand l'ennui devient toxique

Le bore-out ou l'inverse du burnout
Le bore-out ou l'inverse du burnout - © Tous droits réservés

Si être payé à ne rien faire semble être une situation agréable pour certains, pour d’autres, l’ennui au travail peut s’avérer toxique. Christiane Thiry de Psychologie Magazine Belgique nous en parle à l'occasion d'un article sur le site.

 

Les causes du bore-out sont multiples, certains en souffre par manque de charge de travail d’autres car ils effectuent un boulot hors de leur champs de compétence ou encore parce qu’ils ne trouvent pas de sens à ce qu’ils font… Quoi qu’il en soit, les conséquences peuvent être importantes : perte de motivation, baisse d’estime de soi, sentiment d’inutilité, risque de troubles cardio-vasculaires.

Selon Christiane Thiry, peu de travailleurs osent l’avouer mais " au moins 30% des travailleurs souffrent de bore-out ".

 

Premiers symptômes

  1. Chercher une occupation : lorsque l’on prend le temps de surfer sans but sur internet, d’amener son tricot… en sachant que cela n’aura pas d’impact sur notre travail ;
  2. Avoir un sentiment d’apathie, se sentir en manque d’attention ;
  3. Se sentir frustré et en colère, avec des répercussions sur la vie familiale ;
  4. Trouble du sommeil, trouble alimentaire ;
  5. Fatigue ;
  6. Sentiment de déprime ;
  7. Perte de l’estime de soi.

 

Que faire pour s’en sortir ?

  1. Accepter de dire que l’on s’ennuie, oser en parler dans son cercle de travail ;
  2. Se poser les bonnes questions : Pourquoi je m’ennuie ? Quelle est la source de mon ennui ?
  3. Avoir le courage de changer : changer de fonction, de travail ou ajouter des projets, des tâches.
Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK