Le beau-fils de Nancy Pelosi est journaliste pour la VRT

Une petite polémique a agité les réseaux sociaux flamands, notamment Twitter, ce week-end. Quand les relations familiales entre journalistes et politiques font jaser.

Jeudi 3 janvier. Nous sommes à Washington. À la Chambre, le résultat du vote est connu : Nancy Pelosi, 78 ans, reprend le perchoir. C'est la seconde fois de sa carrière. Le moment est évidemment un temps fort de l'actualité internationale. Les médias du monde entier relaient, dont la VRT. En télé et en radio, cette actualité est largement commentée par Michiel Vos, correspondant à Washington. Il est le correspondant attitré de la VRT et de la NOS (Pays-Bas)

Le beau-fils de Nancy Pelosi

Mais Michiel Vos est aussi... le gendre de Nancy Pelosi, marié à sa fille Alexandra. Raison pour laquelle, jeudi, Théo Francken, ex secrétaire d'Etat à l'asile et la migration, bourgmestre de Lubeek, écrit sur Twitter. "Et tout à coup, Michiel Vos sur Radio Een, lyrique sur le vote favorable à Nancy Pelosi comme président de la chambre. C'est sa belle-mère. Est-ce que quelqu'un trouve ça déontologique ? Quelle radio partiale."

Et Theo Francken continue le lendemain. Il estime que Michiel Vos n'est pas un journaliste objectif, mais un démocrate convaincu en campagne en Belgique et au Pays Bas (puisqu'il est le correspondant de la NOS). Cela dit, sur Twitter, certains interpellent Théo Francken estimant que le journaliste fait plutôt bien son travail. D'autres interpellent Théo Francken, lui demandant si il soutient Donald Trump. Théo Francken répond dans un tweet, à ceux-là :"Je lis que je suis un fan de Trump. C'est un manque total de nuance"

"Pourquoi la controverse n'arrive-t-elle que maintenant?"

Sur Twitter Ivan de Vadder, journaliste politique à la VRT réagit :"Tiens je ne savais pas que Michiel Vos venait de devenir le beau-fils de Nancy Pelosi". Et il se demande : pourquoi la controverse n'arrive-t-elle que maintenant....
"D'après moi, dit-il, Michiel Vos est le beau-fils de Nacy Pelosi depuis longtemps. Pourquoi en faire un problème maintenant ?"

Au moment où la question de l'immigration est une ligne de démarcation puissante entre Républicains et Démocrates.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK