Land of confusion de Genesis : portait du monde fou de la guerre froide

Il y a 75 ans,  la Guerre Froide débutait. Vers la fin de cette période, alors que les négociations entre Reagan et Gorbatchev se multiplient, Genesis dresse le portrait de ce monde un peu fou dans leur chanson Land of confusion.

Il y a trop d’hommes, trop de gens, qui causent trop de problèmes. Et il n’y a plus beaucoup d’amour dans les parages. Ne vois-tu pas que c’est une terre de confusion ? 

chantent les musiciens de Genesis en 1986. Land of confusion paraît sur l’album Invisible touch et décrit le monde sous la présidence de Reagan. Le 40e président des Etas-Unis est un farouche anticommuniste. Il connaît les difficultés économiques que traversent les soviétiques et il est convaincu de pouvoir mettre un terme à la Guerre Froide. Il décide alors de se lancer dans une course aux armements, il augmente le budget militaire de la défense, il lance la guerre des étoiles, sachant pertinemment que l’URSS ne pourra pas suivre. Tout en poussant l’Union soviétique vers sa chute, Ronald Reagan reste ouvert aux négociations et aux éventuels accords communs de désarmement. "Sur ce plan-là," souligne la politologue Nicole Bacharan, "Ronald Reagan a agi en visionnaire".

 

Les temps chantent nous plongent en musique dans une époque qui fait encore écho aujourd’hui. Cécile Poss se penche sur le contexte de création d’une chanson, les paroles d’un titre qui collent encore aujourd’hui à l’actualité ou une période de l’histoire illustrée par les musiques composées à ce moment-là.


Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK