La théorie Marshmallow ou comment se maîtriser

temporary-20191029093927
temporary-20191029093927 - © Tous droits réservés

Bruno Humbeeck, psychopédagogue à l’UMons nous explique le phénomène de la théorie Marshmallow.

C’est une expérience simple. On place un enfant et un marshmallow en présence et on lui dit que si, il attend 15 minutes avant de le manger, il en aura un autre. Les résultats sont édifiants : 1 enfant sur 3 a réussi le test.

Ce test a été réalisé sur une grande quantité de jeunes. Après quelques années, les chercheurs ont voulu savoir ce qu’étaient devenus les enfants.

Ils ont constaté que les enfants qui avaient résisté réussissaient mieux dans la vie. Ils avaient un meilleur boulot, ils étaient moins susceptibles de se retrouver en prison. Bref, ils donnaient l’impression de vivre une vie meilleure.

Cela dit, il ne faut pas généraliser et confondre les conclusions avec les causalités. Ce n’est pas parce qu’un enfant a résisté à l’envie de prendre un marshmallow qu’il va réussir dans la vie. Tant s’en faut. L’objectif de l’expérience est ailleurs.

 

Il faut pouvoir s’empêcher (Albert Camus)

 

Le réel objectif de cette expérience est de démontrer que la satisfaction différée peut donner des résultats plus positifs que la satisfaction immédiate. Et c’est une théorie qui pose de vraies questions par rapport à notre société actuelle. De nos jours, tout doit aller vite et où on doit prendre des décisions très rapides.

Si vous regardez les jeux télévisés actuels, tout se passe dans la rapidité. Vous devez donner une réponse le plus vite possible. Parfois, les participants buzzent avant même de connaître la réponde. On retrouve ce même type de raisonnement dans les techniques de vente. Ne pas vous laisser le temps de réfléchir.

La théorie du marshmallow vous demande plusieurs choses :

  • Ne pas se précipiter
  • Résister à ses premières impulsions
  • Ne pas aller trop vite

Pour en savoir plus sur cette théorie : https://www.contrepoints.org/2015/03/09/200367-test-du-marshmallow-et-succes-dans-la-vie

 

Quid ?

 

Il existe un tas de stratégies pour éviter de craquer et pour se maîtriser. C’est ce que l’on appelle les disrupteurs d’attention. C’est tout le but des apprentissages. Et il est important que le message passe tôt dans l’enfance parce qu’à l’adolescence, toutes les réactions vont être amplifiées.

Si vous n’avez pas intégré ce principe de plaisir différé, le besoin va devenir une exigence.

En conclusion

Contrairement à ce que certains pourraient croire, Ce n’est pas une théorie déterministe. Tout est toujours ré aménageable à tout moment

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK