La technologie au service des personnes âgées

La technologie au service des personnes âgées
La technologie au service des personnes âgées - © Tous droits réservés

Entre des semelles intelligentes, un vélo spécialement fait pour les personnes âgées ou encore des pneus qui s’adaptent en temps réel aux conditions météo, la technologie n’a plus de limites. Petit tour d’horizon des objets connectés qui ont attiré le regard de Tom Salbeth.

Qui a dit que les nouvelles technologies n’étaient destinées qu’aux jeunes ? Tom Salbeth dans sa chronique "Pythagore and Co" "évoque une semelle connectée qui va nous permettre de garder les pieds sur terre". Path Feel s’adresse aux personnes âgées qui ont des soucis de mobilité, ou qui sont atteintes de maladies chroniques comme le diabète ou Parkinson, et qui ont perdu confiance en la marche à pied. Pourquoi ? Par peur de perdre l’équilibre, l’un des désagréments du grand âge, qui peut se montrer très contraignant au quotidien. "Vous m’expliquez en quoi une semelle peut être intelligente ?" s’exclame Sophie Moens.  "Et bien en se rendant utile !" lui rétorque Tom Salbeth. La Path Feel va améliorer la sécurité de ses utilisateurs en diminuant le risque de chutes, grâce à des capteurs mesurant la pression exercée sur la semelle, l’accélération et la trajectoire du promeneur. La semelle va alors envoyer des vibrations, afin de permettre au marcheur de mieux ressentir le sol et de l’aider à trouver son équilibre.

Un vélo spécialement fait pour les personnes âgées

Autre crainte des personnes âgées, c’est la peur de tomber lorsqu’ils font du vélo ! Mais là aussi la technologie vole à leur secours. Une innovation de chercheurs d’une université Hollandaise, qui sont parvenus à créer le vélo Sofia, un vélo spécialement dédié aux personnes âgées. Mais quelle est la particularité de ce vélo ? D’abord, les roues avant et arrière sont plus rapprochées et sont légèrement plus petites, ce qui permet d’améliorer la stabilité à faible vitesse, là où on a plus de risques de tomber. Ensuite, c’est aussi un vélo à assistance électrique. Il y a un petit moteur qui va donner la première impulsion et suffisamment de vitesse pour que le vélo se stabilise. Enfin, une fois lancé, le siège va remonter de quelques centimètres pour nous mettre dans la meilleure position pour pédaler. Et quand on ralentit, que l’on va bientôt s’arrêter, le siège redescend pour que l’on puisse poser facilement ses pieds à plat au sol. Comme ça, on ne se retrouve pas en déséquilibre sur la pointe des pieds.

La technologie et la sécurité routière

Autre innovation technologique avec un nouveau prototype de pneu présenté au Salon de l’auto de Francfort. A l’image des pneus utilisés en rallye, ce pneu intelligent va s’élargir ou devenir plus étroit pour toujours assurer au véhicule la meilleure adhérence. S’il pleut par exemple, que la route devient glissante, il vaut mieux limiter le contact avec la route. Le pneu va donc rétrécir pour éviter la catastrophe. À l’inverse, s’il y a de la boue ou de la neige, le pneu va s’élargir et se dégonfler un peu pour augmenter la surface de contact et ainsi éviter de s’embourber. C’est aussi pour cela qu’il existe des pneus route, des pneus pluie et des pneus neige. Bientôt, on n’aura besoin que d’un type de pneu et il s’adaptera à toutes les situations. Découvrez d’autres innovations technologiques en réécoutant la séquence de Tom Salbeth.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK