La Tabou de Tendances Première: "J'ai des enfants, pas mon compagnon. Puis-je tout léguer à mes enfants?"

Les tabous de notre société sont nombreux. Comment les aborder avec sérénité ? Véronique Thyberghien vous donne chaque jour des pistes dans Tendance Première.

*** "J’ai des enfants, mon compagnon non. Puis-je tout léguer à les enfants ?" ***
 

La réponse de Marc Van Beneden, notaire:

"Il existe 3 cas de figure:

Vous vivez avec la personne, mais sans être cohabitant légal ou marié.

Dans ce cas, rien ne change: vos enfants restent vos héritiers, et personne n'a aucun droit sur vos biens. Il faut par contre réfléchir au chômage (montant des allocations, etc).

► Vous envisagez une cohabitation légale

La loi prévoit que le cohabitant légal hérite de l'usufruit du logement familial. Vos enfants devront donc attendre le décès de votre cohabitant légal avant de devenir propriétaire.

Vous épousez votre conjoint

La loi prévoit dans ce cas que le conjoint hérite de l'usufruit de... tous vos biens! Logement familial, argent que vous possédez, actions de votre entreprise, etc. Vous déshéritez donc beaucoup plus vos enfants dans le cadre d'un remariage. Il existe cependant une clause, dite Valkeniers, que vous pouvez ajouter à votre contrat de mariage: celle-ci prévoit que les époux n'héritent pas l'un de l'autre, à l’exception du logement familial qui restera la propriété du conjoint."

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK