La revue des médias - Damien Roulette

La revue des médias de Damien Roulette
La revue des médias de Damien Roulette - © Tous droits réservés

Saisissez vous du journal français Libération de ce jeudi, vous prendrez en plein poire des cadavres, des blessés, des regards hagards... Ceux des habitants de la zone Est d'Alep, la 2e ville de Syrie. Ville soumise à l'offensive combinée de la Russie et du régime syrien. Les quartiers rebelles s'amenuisent, la population est à bout peut-on lire... L'éditorial de Libe s"intitule "Honte"... Honte que des politiques français en position d'être élus en mai 2017 soutiennent encore que les Russes et el-Assad sont LA solution pour détruite l'organisation terroriste État Islamique... Depuis deux mois, presque chaque jour, nous publions des témoignages d'habitants d'Alep, pour informer, pour ne pas oublier, pour aller au-delà des chiffres et des mensonges... Mais cela n'a eu aucune influence... Cela n'a entraîné aucune mobilisation...

Rien n'a changé en Syrie... En Belgique, le constat est valable également pour la mobilité

Prenez le rail... Depuis début 2016, nous savons qu'il faut remplacer le patron de la SNCB écrit Le Soir... Une procédure a été lancée puis achevée en septembre. Depuis, rien... Le cabinet Bellot attend que le Premier ministre se décide. Tout comme les navetteurs. Sans patron, pas de plan de gestion, pas de plan d'investissement. Finalement, les navetteurs peuvent attendre, ils en ont l'habitude. Entre l'absence de gouvernement, les changements de structure du groupe et les reports de décision... Le Soir s'interroge... Quelle est la part de responsabilité du politique dans les résultats actuels de la SNCB et d'Infrabel ?
Pour François Bellot, c'est la fin de l'état de grâce écrit Philippe Lawson dans un billet d'humeur dans l'Echo... Cela vaut pour le rail... Cela vaut aussi pour le dossier du survol de Bruxelles !
Un dossier maudit par excellence souligne La Libre Belgique... De Jacqueline Galant à François Bellot, il y a eu un changement de style mais pas vraiment de changement de ligne. Hier, devant la commission de la Chambre, le ministre de la mobilité n'a pas présenté grand chose de concret. Rien sur le survol, rien pour le rail... Le fédéral semble opter pour la temporisation alors que Région bruxelloise et région flamande pourraient s'affronter durement sur le dossier Zaventem... C'est désespérant conclue La Libre Belgique.

Pas d'avancées sur le rail, la voiture pourrait donc toujours être préférée par de nombreux Belges

Encore que là aussi, le citoyen risque de ronger son frein... Hier encore, les chauffeurs flamands ont fait part de leur colère face à l'allongement des files sur les routes... Plus de temps pour livrer, c'est moins de client à la journée, donc pour contenter les clients, il faut engager d'autres chauffeurs qui prendront le volant d'autres camions, et ainsi de suite. Ce matin, tant De Morgen que De Standaard, soulignent que le problème n'est pas neuf, que la majorité flamande... NVa, CD&V et Open VLD dit en avoir conscience depuis le début de la législature ; mais le Nva, Ben Weyts, ministre flamand de la mobilité, renvoie la solution... au prochain gouvernement flamand... soit pas avant 2019 !
De Morgen déplore tout le temps perdu... De Standaard s'interroge : quel est le prix de cette paralysie ?

Notre monde ne change pas...

Autre exemple avancé par le journal L'Echo... Celui-ci lie mobilité, écologie et géopolitique... Le pétrole !
Fin 2014, l'OPEP annonçait un maintien de la production du pétrole alors que tout le monde s'attendait à une baisse. Les prix du secteur continuaient leur chute et les observateurs se demandaient si le monde n'allait pas changer mais en deux ans, rien n'a changé. Nous sommes toujours aussi dépendants du pétrole. Les avancées en matière de renouvelable sont réduites à portion congrue et, tout cela est lié à la volonté de 14 pays. Dommage conclue L'Echo, dommage que le monde n'ait pas changé...

Damien Roulette

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK