La religion en entreprise.

Est-ce qu'on peut dire qu'avec les actes terroristes que nous avons connus en 2015, la gestion de la diversité religieuse dans les entreprises est devenue plus compliquée?

Il est très délicat de généraliser parce que dans certaines entreprises, la gestion du fait religieux ne pose pas de problème. Mais tout de même, ce qu’observe Baudouin Aucquier, consultant en gestion du changement et maître de conférences à l'UCL, c’est un regain de tension dans pas mal de sociétés.

Ces crispations se cristallisent sur des problématiques comme le halal dans les cantines... les pratiques vestimentaires avec la question du voile...

Ces questions sont pourtant loin d'être inédites, comment se fait-il qu'elles suscitent encore autant de crispations?

Parce que dans un certain nombre d'entreprises, elles n'ont tout simplement pas été gérées. Parfois parce que la question est taboue, parfois simplement parce que le management de l'entreprise n'a pas les connaissances nécessaires. D'autant que, comme le souligne Laurent Taskin, professeur à la Louvain School of Management, il n'y a pas de cadre juridique clair qui permette à l'entreprise de savoir ce qu'elle peut accepter et au travailleur ce qu'il peut demander.

Dialoguer et inventer des solutions pragmatiques, c'est ce qu'essaie de faire Hajibb El Hajjiji, de l'Association Belge des Professionnels Musulmans.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK