La presque star : Alexia Willems, co-fondatrices des "Arbres du souvenir".

La presque star : Alexia Willems, co-fondatrices des "Arbres du souvenir".
La presque star : Alexia Willems, co-fondatrices des "Arbres du souvenir". - © Tous droits réservés

C'est une première en Belgique: depuis quelques jours, la fondation Les Arbres du souvenir met à disposition des personnes endeuillées, une forêt, un bois comme lieu de mémoire. Elle permet notamment d'accueillir les cendres des défunts.

Ce bois de 11 hectares, acquis grâce à un prêt de 165 000 euros, se trouve à Fleurus, près de Charleroi.

Pour Alexia Willems, une des fondatrices des Arbres du souvenir, c'est un moment plein d'émotion. Cela fait plusieurs années qu'elle travaille sur ce projet. Et aujourd'hui il se concrétise. "La fondation propose de choisir un arbre dans la forêt, ou de planter un arbre en mémoire d'un défunt", explique-t-elle. Cet arbre peut être destiné à une ou à plusieurs personnes, et "la fondation permet également d’accueillir les cendres des personnes défuntes au pied des l'arbre".

"On a vraiment envie d'inviter à vivre le deuil différemment", ajoute Alexia Willems. Pour un poins de tristesse, en somme: "Ici, la nature a des effets bénéfiques sur l'être humain, c'est incontestable. En plus d'apaiser, cela peut aider la personne à se reconstruire".

Toutes les infos sur : www.arbresdusouvenir.com

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK