❤ La Prem1ère aime Bruxelles ma Belle ❤

La Prem1ère aime Bruxelles ma Belle
La Prem1ère aime Bruxelles ma Belle - © Tous droits réservés

La Prem1ère aime et soutient Bruxelles ma Belle, une initiative musico-filmée lancée il y a 6 ans déjà! C'est pourquoi vous aurez l'occasion d'entendre plusieurs fois par mois, à des heures variables, des sessions made in Bruxelles sur nos ondes. Et parce que Manou et sa bande ont plein de détails sympas et exclusifs à nous raconter sur chaque session, nous reviendrons également plusieurs fois par mois, sur cette page, sur une session choisie au hasard que l'équipe commentera pour vous!

☀ FISHBACH - À TA MERCI @ Chapelle Ste Julienne ☀

"Waoooouh". Voilà ce qui est sorti de la bouche de Fishbach lorsqu'elle est entrée dans la chapelle Sainte-Julienne, lieu de tournage proposé par Manou et sa bande à cette nouvelle recrue de la scène musicale française. "J'avais choisi ce lieu pour elle", nous explique Manou. "J'avais beaucoup écouté l'album et je voyais vraiment une acoustique de ce genre, apportant un joli relief à sa voix androgyne. Et j'aimais aussi le fait que le lieu soit si brillant et sombre à la fois, je trouvais que ça correspondait bien à l'univers de Fishbach, qui a d'ailleurs été impressionnée par le décor et l'acoustique du lieu." On ne peut en effet le nier : interprétation de la chanteuse et lieu font ici très bon ménage! 

▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒

☀ MORIARTY - WHEN I RIDE @ ETANGS D'IXELLES ☀

Aaaah les Etangs d'Ixelles, ce lieu incontournable de notre belle capitale! Alors, quand le soleil est de la partie, et qu'en plus, un groupe aussi talentueux que Moriarty s'apprête à aller faire des balances au Flagey, non loin de là, pour un concert qu'ils donnent le soir-même, Bruxelles ma belle se dépêche et file enregistrer une session au bord de l'eau

Pas évident, pourtant, comme conditions de tournage :

- l'eau, ça fait du bruit (et ça mouille... mais rien ne mentionne une chute d'un des membres du groupe dans l'étang. Ouf!);

- les canards, oies et autres volatiles autour, aussi!

- la place Flagey a beau être belle, elle n'en est pas moins remplie de voitures cherchant leur chemin dans le grand Ixelles : encore du bruit!

- et puis, le soleil, c'est top (surtout en Belgique où il se fait rare), mais ça éblouit beaucoup : les artistes autant que l'équipe technique.

Manou nous confie pourtant qu'aucun de ces éléments perturbateurs n'est venu entamé leur motivation. Les ingénieurs du son de Bruxelles ma Belle sont plutôt calés dans leur domaine... et bien équipés, avec leurs micros discrets mais très directifs, qui permettent de capter chaque instrument séparément, malgré le vent, les voitures, etc.

Manou a le souvenir d'un tournage "qui s'est passé assez vite (à cause de leur concert du soir), mais néanmoins bon enfant car ils rigolaient toujours entre eux. On voit que c'est une famille, en somme".

En tout cas, on ne peut le nier, Moriarty nous livre ici une prestation très solaire (les conditions météo n'y sont pas pour rien, la voix de Rosemary Standley non plus...).

Jugez un peu ! ☺☟

▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒

✈ ROBBING MILLIONS - IN THE NO AIR @ MINI-EUROPE ✈

La session de Robbing Millions interprétant "In the No Air" à Mini-Europe en 2016, n'est pas la première collaboration du groupe avec Bruxelles Ma Belle.

En effet, le groupe avait déjà fait l'objet d'une précédente session "Bruxelles ma Belle" en 2013. À l'époque, l'enregistrement avait eu lieu au stade roi Baudouin ; le groupe, qui en était à ses premiers balbutiements, y avait interprété deux titres : "I did not realize" et "Tenshihan".

Lors de son passage dans Entrez Sans Frapper, Tommy Desmet nous a confié que ce tournage avait bénéficié de conditions optimales d'enregistrement, puisque, contrairement à beaucoup d'autres sessions, l'équipe de Bruxelles ma Belle avait pu tourner 3 heures durant, ce qui permet souvent d'offrir une vidéo plus aboutie sur le plan esthétique et sonore

▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒

╠ BRUXELLES MA BELLE, C'EST QUOI? C'EST QUI? ╣

Derrière Bruxelles ma Belle, se cachent Emmanuel Milon, à l'origine du concept, et Tommy Desmet, ingénieur du son. Mais qu'est-ce que c'est? Bruxelles ma Belle, ce sont une série de vidéos de sessions, souvent acoustiques, dans des endroits bruxellois - certains connus du grand public, d'autres pas du tout - toujours très beaux. C'est avant tout un travail d'une qualité remarquable!

Comment l'idée a-t-elle germé? Emmanuel est un grand fan de concerts et de musique. Un beau jour, ce diplômé d'une école de cinéma décide de se lancer, avec une poignée d'amis, dans la conception des vidéos qui fassent se rencontrer ses deux passions : le cinéma et la musique.

Reste qu'il faut réussir à convaincre les artistes de venir jusqu'à Bruxelles pour se produire dans un endroit de la capitale. Emmanuel avoue qu' "au début, ce n'était pas toujours gagné, on n'était pas connus. Maintenant, la notoriété faisant, ça va mieux. Mais ça reste toujours la course contre la montre : les artistes n'ont souvent qu'une petite demi-heure à nous accorder. Et pourtant, chaque lieu a ses spécificités, l'artiste ne sait pas encore forcément ce qu'il va faire,... On ne sait jamais trop où se mettre, où mettre les caméras, etc."

Si certains tournages se préparent à l'avance, souvent, c'est dans l'urgence que tout s'organise, avoue Tommy Desmet.

TO BE CONTINUED