La paix des Dames, entre diplomatie, mises en scène du pouvoir et célébrations

La paix des Dames, entre diplomatie, mises en scène du pouvoir et célébrations
4 images
La paix des Dames, entre diplomatie, mises en scène du pouvoir et célébrations - © Tous droits réservés

Parmi toutes les femmes qui ont exercé une fonction de pouvoir dans l’Europe de la Renaissance, Louise de Savoie et Marguerite d’Autriche sont assurément parmi les plus célèbres. Le traité de paix qu’elles négocièrent ensemble, au nom de leurs fils et neveu, à Cambrai, en 1529, ne l’est pas moins. Demeuré dans les mémoires comme la " paix des Dames ", cet accord mit fin à la seconde guerre que se livraient François Ier et Charles Quint. Pourtant, la rencontre, théâtre d’un mois de négociations entre la France et l’Empire, est mal connue. Quant à ses célébrations, tant dans le domaine des arts que dans celui des lettres, elles n’ont pas encore retenu l’attention qu’elles méritent.

C’est pour cela qu’un vaste programme de recherche a vu le jour.

Ce programme a reçu le soutien financier du F.R.S.-FNRS (Crédit de recherche, CDR) et du WBI – Wallonie-Bruxelles-International (Programme Tournesol). Il est mené en partenariat avec des chercheurs belges et internationaux, spécialement attachés à l’Université Paris 13 (La Pléiade) et au Monastère royal de Brou (Bourg-en-Bresse) où se trouve conservé le tombeau de Marguerite d'Autriche. D’une part, il va s’agir d’établir le récit détaillé de la rencontre organisée en juillet-août 1529. De l’autre, la volonté est d’analyser les productions littéraires et artistiques qui ont immortalisé, immédiatement et a posteriori, la signature de la paix. À terme, les résultats de la recherche seront valorisés sous la forme d’un livre collectif et d’une exposition, programmée au printemps 2019 au Monastère royal de Brou. Deux colloques seront organisés en amont : une première rencontre sera mise sur pied les 7 et 8 décembre 2017, à Liège, afin d’évoquer les aspects politiques, diplomatiques et cérémoniaux de la rencontre de Cambrai ; une seconde, mise en œuvre les 3 et 4 mai 2018, à Bourg-en-Bresse, sera consacrée à la médiatisation de la signature de la paix.

Il va y avoir aussi une série de cours-conférences du Collègue Belgique (organisé par l'Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique) : 'Dames de paix au temps des Guerres d'Italie. Regards croisés sur Louise de Savoie et Marguerite d'Autriche', conférences prononcées par Jean-Marie CAUCHIES, Jonathan DUMONT et Laure FAGNART, les 03 Octobre et 10 Octobres, de 17heures à 19heures, au Palais provincial de Namur (Place Saint-Aubain, 2, 5000 Namur), accès gratuit mais inscription préalable sur le site internet www.academieroyale.be

Notre invitée: Laure FAGNART, Docteur en Histoire de l’Art, Maitre de Conférence à l’ULg et chercheur qualifiée au FNRS.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK