La mode, une industrie très polluante. Que faire ?

La mode, une industrie très polluante. Que faire?
La mode, une industrie très polluante. Que faire? - © Tous droits réservés

La mode est une industrie qui pollue beaucoup. C’est même la deuxième industrie la plus polluante du monde. Clara Ni Ruairc, blogueuse et fashionista de www.ixelloisechic.com nous parle de l’impact écologique de la mode.

Pour le dire très clairement, c’est une catastrophe écologique de la construction au recyclage.

Les matières premières

Au moment de la construction des matières première, beaucoup trop d’eau et de pesticides sont utilisés.

A titre d’exemple, pour t-shirt en coton, ce sont 2700 litres d’eau qui sont utilisés. L’équivalent de ce que nous utilisons en 17 jours. Si on parle des matières synthétiques tel que le polyester, on parle de pétrole et donc d’émission de CO2.

La transformation et la confection du vêtement

Une fois qu’un constructeur dispose des matières premières, Il va devoir les transformer. On parle ici d’assouplissement ou de teinture. Ce n’est pas un secret, la plupart des usines de confection se trouvent dans des pays à bas coûts. Mais surtout dans des pays où les réglementations environnementales sont plutôt floues.

Et souvent, les résidus des produits de traitement (chrome…) sont rejetés dans la nature

Le transport, la fin de tout

Si on prend le cas de votre jeans, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il voyage beaucoup plus que vous.

Le coton aura été produit dans un pays comme l'Ouzbékistan. Ensuite, il est fort probable qu’il ait été cousu en Inde et teint au Maroc.

La récupération. Pas simple

Des filières de recyclage existent mais elles ne sont, malheureusement, pas optimales. Plus de 80% des textiles finissent en décharge ou sont incinérés.

Vous pouvez aussi donner vos vieux vêtements à une association. Mais en fait, très peu de vêtements arrivent dans les magasins de ces assoc. Le reste est revendu à la tonne et envoyé en vrac en Afrique où, là aussi, beaucoup finiront incinérés ou jetés.

Il y a des choses à faire

Vous pouvez privilégier des marques écoresponsables. Il y a tout de même différents éléments à prendre en compte : Le prix plus élevé et le choix plus restreint.

Essayer de donner une seconde vie en le revendant à une amie ou sur internet

Acheter en seconde main. Vous pourrez trouver des pulls de marques en seconde main pour 4 euros. A l’achat neuf, c’est plus de 80 euros.

Ouvrez l'oeil.

 

 

 

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK