La méditation peut-elle changer le monde ?

La méditation peut-elle changer le monde ?
La méditation peut-elle changer le monde ? - © Tous droits réservés

Tueries de masse aux Etats-Unis, drames humains liés aux déplacements de populations, escalade des violences à Gaza. Alors que l'actualité nous sert quotidiennement le chaud et le froid, comment contribuons-nous ou nous opposons-nous à ces tristes réalités ? Sommes-nous davantage un agent de paix, ou participons-nous involontairement à cette entreprise de destruction ? Quand notre capacité à gérer émotionnellement ce flux d'informations diminue, la lucidité, la clarté et les ressources d'apaisement sont nécessaires. Dans ce cas, pourquoi ne pas méditer ?

 

Méditer pour se ressourcer

Notre attention est sans cesse capturée, sollicitée à tout prix, conduisant par exemple au stress et aux problèmes de sommeil. L'information va vite, l'information est dense. Et cette quantité est difficilement digérable sur le long terme. La solution ? Revenir à la lenteur, à la continuité, réapprivoiser ses sens pour se ressourcer. C'est dans ce cas que nous pourrons non seulement rétablir notre équilibre intérieur mais aussi détenir les capacités à agir sur le monde qui nous entoure. "Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l’univers", disait le philisophe et empereur romain Marc Aurèle.

 

S'abandonner à la pleine conscience

La pleine conscience, de tradition bouddhiste, est une des pratiques qui nous proposent de cultiver le triple lien du "moi, les autres et la vie". Ce triple lien est au coeur même de l'équilibre personnel. Méditer, c'est pouvoir constater que notre mental est souvent agité, comme un singe fou qui saute de branche en branche: nos préoccupations, nos regrets du passé et nos anticipations -parfois anxieuses- sur l’avenir. Méditer, c'est cultiver notre capacité à revenir à notre expérience, à la regarder comme elle est, sans juger, sans lutter, sans se laisser emporter. Le singe fou qui s'agite dans notre tête peut être canalisé, apaisé au coeur même des tempêtes de la vie. "La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix", rappelait Bouddha.

 

Eduquer les sens

Comment atteindre cet équilibre ? Comment s'oublier et favoriser le lâcher-prise de ses tourments ? Méditer c'est se reposer sur ses sens. Par exemple en portant attention à notre respiration. Et si notre attention s'en va à nouveau vers les pensées négatives, l'exercice de la méditation nous ramènera vers cette respiration. Nous avons dès lors, par le biais de cet exercice, une plus grande capacité à gérer notre attention. Nous pouvons, l'espace d'un instant, choisir volontairement ce que nous faisons de notre attention. "Je crois vraiment que la seule façon de créer une paix mondiale passe par l’éducation non seulement de notre esprit, mais de notre coeur et de notre âme", affirmait Malala Yousafzai, militante pakistanaise pour le droit des femmes. La méditation représente alors un réel entrainement, qui tend à rendre l'esprit plus clair. Et lorsqu'il est plus clair, l'esprit regarde plus lucidement les problèmes de la vie.

 

Regardez la séquence "Nous, vous ... le monde" dans Week-end Première avec Ilios Kotsou. Ilios Kotsou est Docteur en psychologie et Maitre de Conférences à l'Université Libre de Bruxelles, il analyse chaque semaine un thème fondamental de nos vies quotidiennes. Retrouvez-le sur son blog, sur sa page Facebook et tous les dimanches dans Week-end Première.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK