"La laïcité n'est pas une opinion, c'est la liberté d'en avoir une"

Présente dans bon nombre de débats, la laïcité est une question épineuse qu’il est nécessaire d’éclaircir. C’est ce qu’a tenté de faire Bibliothèques Sans Frontières au lendemain des attentats de Charlie Hebdo en créant une websérie pédagogique sur le sujet. De cette websérie est également né l’ouvrage " Questions de laïcité " paru aux éditions Michel Lafon. Patrick Weil, historien, politologue, directeur de recherche au CNRS et directeur de Bibliothèques Sans Frontières, revient sur la notion de laïcité dans Tendances Première.

 

Une définition de la laïcité

Le concept de laïcité est complexe et pour qu’il soit compris et respecté, il s’agit de l’expliquer de façon claire. Le fondement de la laïcité, c’est la liberté individuelle de conscience. Chacun a le droit de croire ou de ne pas croire et de changer d’avis par rapport à l’existence de Dieu. Tout le monde doit pouvoir faire ses choix dans la liberté la plus absolue. Force est cependant de constater que son application diffère d’un pays à l’autre.

La loi de 1905

La laïcité française repose sur une loi de 1905 qui stipule la stricte neutralité de l’État ainsi que la séparation totale des Églises et des pouvoirs publics. Dès lors, il n’existe plus aucun financement pour les cultes, contrairement à la Belgique qui les reconnaît et verse un salaire aux hommes d’Église. La loi française de 1905 a été conçue à l’origine comme une loi de paix civile entre croyants et non-croyants. Pourtant, aujourd’hui, elle divise et provoque des affrontements, et ce parce que les gens connaissent mal son contenu et se trompent lorsqu’ils en parlent, même les hommes politiques. La plus grosse entrave à la laïcité est en effet l’ignorance. Voilà pourquoi il est nécessaire que chacun possède les mêmes bases de compréhension du concept. Dans cette loi est également mentionné que toute personne faisant pression sur quelqu’un au niveau de ses choix religieux risque l’amende ou la prison. Cet aspect est actuellement pratiquement oublié, mais il démontre bien l’importance fondamentale de la notion de liberté dans la laïcité.

Laïcité et tradition

Il y a parfois confusion entre les notions de laïcité et de tradition. La Belgique et la France se sont en effet construites à partir de la tradition catholique. Le calendrier, avec ses nombreuses fêtes chrétiennes, s’est par exemple greffé dessus. L’objectif n’est donc pas de supprimer les traditions, mais d’en tenir compte tout en respectant l’égalité entre les citoyens de croyances diverses. En d’autres mots, il faudrait faire une sorte d’aménagement entre tradition et diversité.

 

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur l’ouvrage "Questions de laïcité" et visionner la websérie sur le site : https://questions-reponses-laicite.fr

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Patrick Weil ci-dessous.

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK