La Joconde comme vous ne l'avez jamais vue

La mystérieuse Mona Lisa, de Léonard de Vinci, se dévoile un peu plus
La mystérieuse Mona Lisa, de Léonard de Vinci, se dévoile un peu plus - © Le Louvre

Comment intégrer les nouvelles technologies dans des institutions plusieurs fois centenaires? Le Musée du Louvre vient d'inaugurer une expérience de réalité virtuelle sur la Joconde, sans doute le tableau le plus célèbre au monde.

Des foules de touristes se pressent en permanence au Musée du Louvre pour apercevoir la Joconde derrière son bouclier de verre. Une expérience loin d’être optimale, mais rendue nécessaire par sa popularité. A l’occasion de l’exposition sur Léonard de Vinci, pour le cinquième centenaire de sa mort, le Louvre a mis au point une expérience de réalité virtuelle intitulée En tête-à-tête avec la Joconde. Les visiteurs peuvent ainsi poser un autre regard sur cette oeuvre emblématique et interagir avec le tableau. 

Cette expérience est possible grâce au concours de l'entreprise HTC Vive Arts. Elle permet à la fois de découvrir le tableau dans son histoire, de rentrer dans l'oeuvre elle-même et se retrouver face à Mona Lisa au moment où elle pose pour Léonard de Vinci, explique Dominique De Font-Reaulx, conservateur en chef du Patrimoine et directrice de la Médiation et de la Programmation culturelle au Musée du Louvre.


L'union de la technologie et de l'expertise du Louvre

A côté de la technologie nécessaire pour rendre cela possible, il était indispensable également de bien connaître l'oeuvre, ainsi que tous les enjeux de la peinture, du vêtement, de la coiffure, car on voit Mona Lisa de face, de côté, de derrière. Il a donc fallu réinventer l'ensemble du personnage, tout en respectant l'oeuvre originale et l'époque.

Une équipe pluridisciplinaire a travaillé au sein du Louvre avec les deux commissaires de l'exposition, avec l'équipe sur place qui travaille sur l'enjeu du numérique et avec un studio français qui a imaginé et réalisé ces éléments, en termes de dessin, de technologie et de liens.

On a donc associé une technologie très nouvelle avec la connaissance que les équipes scientifiques et de recherche du Louvre peuvent apporter sur l'oeuvre, pour un résultat assez formidable et une expérience immersive de 8 minutes.


La Joconde désacralisée ?

L'équipe du Louvre n'a pas un instant envisagé le risque éventuel de désacraliser la fascinante et mystérieuse Joconde. "Il est impossible de la désacraliser tant elle l'est. Elle ne peut pas être dévalorisée. La crainte était plutôt de ne pas être à la hauteur de l'expérience", confie Dominique De Font-Reaulx.

Au final, l'expérience permet de rendre sensible l'enjeu de la représentation, en montrant non seulement le modèle Mona Lisa, mais aussi la manière dont le peintre a choisi la pose, la position dans la loggia, le paysage...

"Elle permet de se rendre compte que la peinture est affaire de représentation, non pas de réalité immédiate, mais d'une réalité qui elle aussi est déjà virtuelle, puisqu'elle est quelque chose qui se décale par rapport à l'immédiat réel que l'on peut observer."

C'est la première fois que le Louvre tente une expérience de réalité virtuelle, cela lui ouvre de nouvelles perspectives. C'est là un outil très intéressant parmi d'autres déjà mis déjà en place pour cette riche rétrospective Léonard de Vinci : un livret donné aux visiteurs, une scénographie qui permet un rapport aux oeuvres...

"Il y a déjà énormément de choses tournées vers le public pour que la rencontre avec les oeuvres d'art soit la plus sensible et la plus réussie possible."

La rétrospective Léonard de Vinci et l'expérience de réalité virtuelle En tête-à-tête avec la Joconde sont à voir au Louvre jusqu'au 24 février 2020.

Deux vidéos, en anglais, pour en découvrir davantage

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK