" La forêt, c'est un grand bouquin, il suffit de lire" - Jean-Claude Mangeot, garde forestier au Bois de Lauzelle

Lauzelle
3 images
Lauzelle - © Helena Verrier -RTBF

Propriété de l’UCL, le Bois de Lauzelle, c’est 200 hectares de verdure et de vie, entretenus avec amour et passion par le garde forestier. C’est lui, Jean-Claude Mangeot, qui a servi de guide à Helena Verrier en juillet dernier, lors d'une balade dans ce petit écrin de nature, situé dans la zone péri-urbaine de Louvain-La-Neuve.


'Lauzelle', une réalisation, une prise de son et un mixage d'Helena Verrier.

Extraits...

"On a l'avantage d'être dans les bois et à la mer : quand on entend le vent dans les arbres, j'ai toujours l'impression d'avoir un océan au-dessus de la tête !"

"Est-ce qu'on s'est posé la question : est-ce que les arbres n'ont pas des connexions entre eux ? C'est un monde qui est parallèle, dont on ignore plein de choses. Il y a toujours toute une part de mystère, essayons de la découvrir pas à pas."

"Il y a un mot qui est fabuleux, que j'aime bien employer c'est l'humilité, qui vient de humus, la terre, le poids qu'on a au centimètre carré. Se le rappeler de temps en temps, ça ne fait vraiment pas de tort. Peu importe ce qu'on a été, ce qu'on est, ce qu'on sera, on sait très bien où tout le monde ira."

"C'est pas compliqué, l'environnement. La forêt, c'est un grand bouquin, il suffit de lire."

"Une forêt se gère avec de la poésie, avec beaucoup d'amour, et surtout avec une réflexion : chaque arbre que l'on coupe est un bouquin qui tombe, une page qui se tourne, il faut le savoir."

"Cette terre qui est là depuis des millénaires, on arrive à dire ça c'est à moi et ça c'est pas à toi. T'as rien fait toi, pour avoir cette terre-là, elle est toujours là. J'ai jamais compris ça, moi. Il y a quelque chose qui me dépasse. Est-ce que ce n'est pas normal que tout le monde puisse avoir un nid ?"

Jean-Claude Mangeot

Ecoutez l'intégralité du documentaire...

Le Bois de Lauzelle

Site classé par la Région Wallonne depuis 1994, le Bois de Lauzelle et sa réserve naturelle de 20ha font partie intégrante du paysage et du patrimoine naturel de la ville d’Ottignies Louvain-la-Neuve.

Ici, le respect du silence, de la nature et de son développement est primordial. La diversité biologique est telle que le bois de Lauzelle constitue une source précieuse pour les scientifiques de l’UCL qui l’emploient comme laboratoire naturel et réalisent une étude régulière du milieu pour veiller à son évolution. 

Multitude d’oiseaux, de cervidés, d’espèces sauvages herbacées, ligneuses et animales, mais aussi vergers, mares et flore forestière généreuse s’y côtoient pour le plus grand plaisir des promeneurs. 

Une forêt périurbaine

Comme la plupart des bois et forêts, le Bois de Lauzelle est multifonctionnel et remplit donc simultanément plusieurs objectifs : production de bois d'oeuvre et de chauffage, fonction paysagère et sociale, fonction didactique et scientifique.

Le Bois de Lauzelle possède plusieurs statuts de protection des milieux naturels. Sa présence dans une région urbanisée et la diversité de ses biotopes justifient ces protections. Il est en grande partie intégré dans le réseau européen Natura2000.

Promenade au Bois de Lauzelle

Le bois de Lauzelle s'est doté de trois itinéraires balisés étayés de panneaux didactiques et de quelques jeux. Le circuit Faune et Flore (2.9 km) aborde certains aspects de la vie animale et végétale du Bois. Le circuit Forêt (3.7 km) porte sur l'évolution de la forêt dans le contexte écologique actuel et sur le rôle qu'elle joue dans notre univers de vie. Le circuit Fond humide (1 km) vous fera découvrir la faune, la flore et l'écosystème de cet univers particulier.

Un plan des itinéraires de promenades accompagnées de brèves explications est disponible à l'Office du Tourisme - Inforville.

Sur demande, des visites guidées peuvent y être organisées pour les groupes par le garde forestier Jean-Claude Mangeot

Les extraits musicaux 

- Benjamin Britten : Simple Symphony op. 4 II. Playfull pizzicato / European Camerata, Laurent Quénelle

- Benjamin Britten : Extrait de la suite en sol majeur pour violoncelle op. 72 n°1 / Mstislav Rostropovitch

- Iannis Xenakis : Dhipli Zyia pour violon et violoncelle / Wibert Aerts : violon et Arne Deforce : violoncelle

- William Walton : concerto pour violoncelle et piano / Robert Cohen

- Camille Saint-Saëns : sonate en mi bémol majeur pour clarinette et piano op. 167

- Yves Duteil : le petit pont de bois

- Sawhney Nitin : Les Jeux d’eau à la Villa d’Este de Liszt / Hélène Grimaux : piano

__________________________

Newsletter La Première

Recevez chaque vendredi matin un condensé d'info, de culture et d'impertinence.

OK